/regional/estduquebec/cotenord

Basse-Côte-Nord: enfin le cellulaire et internet haute vitesse

Gilles Turmel | TVA Nouvelles

Cinq villages isolés de la Basse-Côte-Nord ont maintenant accès à la téléphonie cellulaire et à l'internet haute-vitesse.

Québec, Ottawa et la compagnie Telus se sont associés dans ce projet qui permet aux résidents de la Basse-Côte-Nord d'avoir accès à ces technologies. Le projet a demandé un investissement de 23 millions $ et permet une avancée énorme pour ce coin de pays qui sera maintenant moins isolé et moins enclavé.

Dès maintenant, les villages de Pakua Shipu, Saint-Augustin, Vieux-Fort, Brador et Middle Bay sont reliés au reste de la planète. Au début de 2020, les 14 communautés de la Basse-Côte-Nord auront accès à la téléphonie cellulaire et à internet haute-vitesse.

Au total, 5000 personnes y vivent sur un territoire de 400 km de long en bordure du Golfe Saint-Laurent.

«On a travaillé ensemble, innus et non-innus, et le résultat: on a six barres sur notre téléphone, ce n’est pas croyable», s'est réjoui Randy Jones, le préfet de la MRC du Golfe St-Laurent.

«Les gens sollicitaient le service depuis plusieurs années, a expliqué Marie-Christine D'Amours, vice-présidente solutions d'affaires chez Telus. Ils voulaient être connectés. Ils voulaient avoir accès à ces services-là pour pouvoir eux aussi se développer en restant dans leur communauté.»

Déployer un réseau de télécommunications sur un territoire qui n'est pas desservi par la route en grande partie a demandé beaucoup d'organisation. Il a fallu une année complète de travaux au cours de laquelle bateau, hélicoptère et véhicules hors-route ont été nécessaires.

En plus des résidents, les centres de santé et les écoles de la Basse-Côte-Nord auront maintenant accès à une technologie essentielle dans le monde d'aujourd'hui.

À défaut d'être reliées par la route, les 14 communautés de la Basse-Côte-Nord seront bientôt toutes un peu moins isolées grâce à la technologie.