/regional/troisrivieres/mauricie

De bons samaritains sauvent un chevreuil de la mort in extremis

Nora T. Lamontagne | TVA Nouvelles

Un chevreuil qui s’était aventuré sur la Bastican, à Notre-Dame-de-Montauban, en Mauricie, a été sauvé par des citoyens d’une mort sûre dans les eaux glaciales de la rivière.

L’animal a perdu pied en voulant traverser la rivière et s’est retrouvé pris entre les glaces tôt vendredi matin. Jacinthe Arsenault, qui habite tout près, l’a aperçu vers 8 h et a alerté les autorités. Sauf que les gardes-chasse étaient à Shawinigan, à près d’une heure de la petite municipalité.

C’est un groupe de cinq personnes qui est finalement parvenu à le rescaper aux alentours de 10 h, à l’aide d’une chaloupe et d’une corde solidement attachée à son panache.

«Des citoyens avaient commencé à le sauver à mon arrivée, mais ce n’était pas possible sans la chaloupe. À pied, ça aurait été beaucoup plus dangereux, il était trop loin», explique Sylvain Perron, le responsable de la voirie et des travaux publics à Notre-Dame-de-Montauban qui a coordonné l’opération de sauvetage de la bête.

Une fois la corde bien attachée, cinq personnes l’ont tiré de ce mauvais pas à bras-le-corps, explique Jacinthe Arsenault. «Quand il a été sauvé, le chevreuil s’est reposé sur le bord, il était fatigué. Ensuite, il s’est relevé et il est reparti», décrit-elle.

La femme remarque que les chevreuils sont nombreux dans son quartier.

Cependant, le sauvetage d’un de ces cervidés est plutôt rare : «ça n’arrive pas tous les jours!», conclut Sylvain Perron.