/regional/montreal/laurentides

«Le gouvernement ne comprend absolument rien à notre situation»

TVA Nouvelles

Alors que les conditions hivernales sont arrivées plus tôt que prévu cette année, Sainte-Marthe-sur-le-Lac ne s’est pas relevée des inondations du printemps dernier. Une sinistrée explique que les résidents qui ont perdu leur maison sont opposés une imposante bureaucratie pour obtenir ce qui leur est dû.

«Le gouvernement ne comprend absolument rien à notre situation, absolument rien, rien, rien», a dit Michelle Ellison en entrevue avec Mario Dumont.

Mme Ellison estime que l’administration de la municipalité a bien géré la crise. Elle blâme plutôt le gouvernement provincial pour les déboires que vivent les sinistrés présentement. Sur les 60 maisons modulaires qui ont été détruites, plus de la moitié des propriétaires n’ont pas obtenu de remboursements.

De plus, les gens qui vivaient dans ces habitations peinent à faire des réclamations et ne pourront pas remplacer ce qui se trouvait dans leur remise.

«J’ai fait rire de moi. J’ai perdu mon linge d’hiver. L’agent m’a répondu. À quoi avez-vous pensé de mettre du linge dans votre remise. Allô, j’ai pas de sous-sol moi», a-t-elle dit pour citer un exemple.

Mme Ellison a également raconté qu’une résidente de ce secteur touché par les inondations a dû être assermentée afin d’assurer qu’il y avait bel et bien un lit dans sa chambre à coucher, puisqu’elle n’avait pas de photo pour le prouver.

«Les gens se butent à ces problèmes-là constamment», a-t-elle dit.

Voyez l’entrevue complète dans la vidéo ci-dessus.

Dans la même catégorie