/regional/montreal/montreal

Un nouvel édifice au-dessus de la station de métro Rosemont

Guillaume Picard | Agence QMI

Un nouvel édifice va finalement être construit au-dessus de la station de métro Rosemont et va accueillir 193 logements pour les personnes âgées à faibles revenus ou modestes.

Ce projet immobilier, qui sera réalisé d’ici trois ans par l’Office municipal d’habitation de Montréal (OMHM), en collaboration avec l’entreprise d’économie sociale Bâtir son quartier, va permettre d’achever l’îlot Rosemont, au coin de la rue Saint-Denis et du boulevard Rosemont, avec la 11e résidence Enharmonie de l’OMHM.

Réalisé au coût de 112 millions $, c’est selon la Ville de Montréal le plus important projet de l’histoire du programme AccèsLogis. Et il s’agira, de par son emplacement stratégique, d’un projet TOD, pour transit-oriented-development.

En plus de favoriser la mixité dans ce secteur de l’arrondissement de Rosemont–La Petite-Patrie, le projet va inclure le centre administratif de l’OMHM, où travailleront sous un même toit 300 employés actuellement répartis sur trois sites. Le regroupement des forces vives de l’Office va permettre, a-t-on précisé, de «rationnaliser les espaces de bureau et de stabiliser les coûts d’exploitation à long terme».

L’édifice composé de deux ailes, l’une de huit étages, l’autre de 10, va intégrer le terminus d’autobus de la station Rosemont en recouvrant une partie de celui-ci. Les concepteurs ont souhaité créer un bâtiment en «forme d’équerre ouverte sur le boulevard Rosemont et la bibliothèque Marc-Favreau». De plus, un parvis va permettre de concrétiser une place publique que l’on souhaite «invitante».

Soulignons que l’on parle de redévelopper ce site depuis 2011, alors que l’OMHM avait sollicité la Ville pour le développer en partenariat. C’est en septembre 2013 que la Ville de Montréal avait décidé de réserver le terrain de propriété municipale à l’OMHM. Même si huit ans ont passé depuis, « la pertinence de ce projet demeure indéniable», selon l’Office.

«Le projet de l'Îlot Rosemont exprime parfaitement notre vision en matière de mixité sociale, en permettant d'offrir 193 logements abordables pour personnes aînées au-dessus du métro Rosemont, dans un quartier de plus en plus dynamique et inclusif!» a écrit la mairesse de Montréal, Valérie Plante, sur Twitter, en marge de l’annonce de vendredi avec la ministre Chantal Rouleau, responsable de la Métropole et de la région de Montréal, et de la ministre Andrée Laforest, qui est responsable des Affaires municipales et de l’Habitation.

«L'habitation est une priorité pour nous et je remercie le gouvernement du Québec, la Société d’habitation du Québec, la Communauté métropolitaine de Montréal et tous nos partenaires dont la collaboration a rendu possible un projet majeur comme l'Îlot Rosemont, qui offrira un chez-soi de qualité aux aîné.e.s de Montréal», a-t-elle ajouté.