/news/society

250 000$ de vêtements neufs pour des familles démunies

Dominique Lelièvre | Le Journal de Québec

Pascal Huot

Des communautés culturelles de Québec se mobilisent pour alléger le temps des Fêtes de dizaines de familles défavorisées de Québec auxquelles ils offriront prochainement 250 000 $ en vêtements neufs.

À l’approche de la période des Fêtes, les organismes Unité Québec et Ressource Espace Familles cherchaient à tenir un grand événement où chacun pourrait partager un moment festif sans égard à leurs origines. 

Ils voulaient aussi offrir leur soutien aux membres plus démunis de la société afin qu’ils ne « se sentent pas isolés » pendant ce temps de réjouissance, explique David Weiser, cofondateur d’Unité Québec, qui regroupe plusieurs associations culturelles et religieuses. 

Milliers d’articles

Les deux organisations ont sollicité leurs contacts dans le milieu des affaires, et des dizaines de donateurs privés ont répondu à leur appel. Plus de 3000 articles, provenant par exemple de fins de collections de différentes boutiques, ont été amassés.

«C’est vraiment varié. Il y a beaucoup de vêtements sportifs, des cotons ouatés, des jeans, des vestons, des souliers. Il y en a pour les enfants et pour les adultes», indique M. Weiser.

Les familles dans le besoin porteront le titre de « VIP » lors de l’événement baptisé Fêtes du monde, qui se tiendra le 23 novembre prochain au centre communautaire Claude-Allard.

Plus de 400 personnes ont confirmé leur présence : des membres des communautés africaines, musulmanes, mexicaines et juives, notamment, mais aussi de nombreux citoyens originaires de Québec.

«L’idée, c’est de mettre de côté nos différences et aider les gens qui sont dans le besoin», souligne David Weiser.

Traditions

Outre faire preuve de générosité envers ces familles défavorisées, l’événement a pour objectif de permettre à chacune des communautés présentes de partager leurs traditions festives.

Le regroupement Unité Québec a été fondé à la suite d’une fusillade dans une synagogue de Pittsburgh. Les associations fondatrices, encore ébranlées par l’attentat du 29 janvier 2017 au Centre culturel islamique de Québec, avaient alors décidé de se réunir pour décourager la haine et militer pour le vivre ensemble. 

Il s’efforce depuis de créer des lieux de rencontre à travers plusieurs initiatives.