/regional/montreal/montreal

Le cartel d’El Chapo gagne du terrain à Montréal

Éric Thibault | Le Journal de Montréal

Ray Donovan, ici en juillet dans son bureau, dirige 1100 agents de la Drug Enforcement Administration dans l’État de New York.

Ray Donovan, ici en juillet dans son bureau, dirige 1100 agents de la Drug Enforcement Administration dans l’État de New York.

Le patron new-yorkais de la Drug Enforcement Administration (DEA) a été témoin de l’expansion des cartels mexicains de la drogue au Canada et à Montréal pendant qu’il pourchassait Joaquin « El Chapo » Guzman Loera et ses acolytes.

À LIRE AUSSI

New York inondée par le pot canadien

« Les cartels mexicains, en particulier celui de Sinaloa qu’El Chapo dirigeait, ont vraiment gagné beaucoup de terrain sur le marché de la cocaïne dans les principales villes du Canada au cours des dernières années », déclare Ray Donovan en entrevue avec Le Journal.

Ce haut gradé de l’agence antidrogue a supervisé les chasses à l’homme ayant permis de capturer « El Chapo » à deux reprises au Mexique – d’abord en février 2014, puis, après son évasion en janvier 2016 – et de l’extrader devant la justice américaine.

Le pire baron de la drogue depuis le Colombien Pablo Escobar a été condamné à l’emprisonnement à perpétuité, l’été dernier.

Joaquin « El Chapo » Guzman, escorté par un agent de la DEA après son extradition à New York en février dernier.

Plusieurs enquêtes de la DEA sur l’organisation d’El Chapo, les cartels mexicains et leurs partenaires d’affaires à travers le continent avaient des liens jusqu’au Canada.

« Par exemple, nous avons souvent intercepté aux États-Unis des camions transportant de grosses cargaisons de cocaïne à destination de Montréal, de Vancouver et même d’Ottawa », relate-t-il.

Cette drogue provenait surtout du cartel de Sinaloa qui, en plus d’alimenter le crime organisé canadien en cocaïne, « s’est enraciné dans votre pays en y déléguant ses propres représentants », ajoute l’officier.

Qui sera le prochain ?

Ray Donovan croit que la condamnation d’El Chapo à New York a permis de « lancer un message » aux autres chefs des cartels mexicains.

« Personne ne veut être le prochain El Chapo et venir passer les 30 ou 40 prochaines années dans une prison aux États-Unis. Ce qui les effraie le plus, c’est d’être extradés devant la justice américaine. Il faut donc continuer de travailler avec les autorités du Mexique dans le but d’arrêter et d’extrader ces criminels encore plus rapidement. »

Donovan reste très humble quand on lui demande de parler du succès de la traque d’El Chapo, qui avait exporté pour 14 milliards $ de drogue aux États-Unis et ordonné au moins 26 meurtres.

Justice rendue

« En allant lui mettre le grappin dessus, on ne s’attendait pas à changer le monde du trafic de drogue. El Chapo est un criminel qui fut responsable de nombreux décès à travers le monde. Justice a été rendue pour ses victimes et c’est de ça que je suis satisfait. »

Celui dont le surnom signifie « Le Trapu » en espagnol est enfermé dans le même pénitencier à sécurité maximum du Colorado où le défunt parrain de la mafia montréalaise Vito Rizzuto fut incarcéré entre 2007 et 2012 pour son rôle dans trois meurtres.

► Les cartels mexicains sont maintenant parmi « les principales sources de la cocaïne consommée au Canada » en plus d’y exporter de la méthamphétamine, de l’héroïne et du fentanyl, selon le Service canadien de renseignements criminels.

Qui est Ray Donovan

49 ans

A grandi dans le quartier du Bronx, à New York.

En 1995, il commence sa carrière comme agent des services frontaliers

En 1997, il devient agent spécial de la DEA dans l’État de New York.

Entre 2006 et 2012, il supervise une escouade antidrogue mixte formée de membres de la DEA, de la police de New York et de State Troopers.

De 2012 à 2014, il dirige la section Mexique-Amérique du Sud-Canada de la DEA, qui enquête sur des réseaux internationaux de narcotrafiquants.

Entre 2014 et 2016, il pilote les opérations spéciales de la DEA, dont la traque ayant permis la capture du chef du cartel mexicain de Sinaloa, Joaquin « El Chapo » Guzman Loera.

Depuis décembre 2018, il dirige la division de la DEA dans l’État de New York.

Pot saisi dans l’État de New York

Par la DEA

2018 181 kg

2019 6000 kg

hausse de 3300 %

Par l’agence frontalière

2018 270 kg

2019 1360 kg

hausse de plus de 500 %

* La légalisation du cannabis au Canada est en vigueur depuis le 17 octobre 2018