/regional/saguenay

Des caméras dans des autobus pour contrer l'intimidation

Valérie Fortin | TVA Nouvelles

La Commission scolaire de La Jonquière prend les grands moyens pour s'attaquer à un problème d'intimidation et de violence.

Une caméra de surveillance a été installée dans un autobus scolaire transportant des élèves du primaire du secteur Shipshaw.

La commission scolaire assure qu'il s'agit d'une mesure «exceptionnelle» et que d'autres actions ont été entreprises avant d'en arriver là.

«Il existe une situation problématique et chaotique, dans cet autobus, liée à la problématique d'intimidation... Il y a des interventions qui ont été faites pour résoudre le problème, malheureusement le problème persiste», explique le porte-parole de la commission scolaire, Dominic Arsenault.

La caméra est active depuis lundi matin. Les parents des élèves fréquentant l'autobus en question ont été avertis vendredi dernier.

Le système de surveillance est installé à l'avant du véhicule, directement au-dessus du conducteur. Il permet de capter non seulement l'image, mais également le son.

«C'est un outil qui est demandé lorsqu'on [les chauffeurs d'autobus] est à bout de ressources», affirme le propriétaire d'Intercar, l'entreprise chargée du transport scolaire.

«Maintenant les intimidateurs savent qu'ils sont filmés et que leurs actions vont être vues... On croit que c'est un outil dissuasif et préventif, qui permet de garantir la sécurité des élèves et du conducteur», ajoute Dominic Arsenault.

On tient à rassurer les parents. La commission scolaire indique que les images demeureront confidentielles et que seuls les responsables du service du transport scolaire peuvent y avoir accès.

À la Commission scolaire de La Jonquière, c'est la deuxième fois en trois ans qu'une telle mesure est adoptée. On assure qu'il s'agit d'un outil de dernier recours et qu'il n'est pas du tout question d'installer des caméras dans tous les autobus.