/news/world

«OK boomer» en voie de devenir une marque déposée?

TVA Nouvelles d'après CNN

stock.adobe.com

La célèbre expression inventée par la génération Y pourrait bientôt être disputée entre plusieurs grandes entreprises pour déterminer laquelle pourra en acquérir les droits légaux.

La chaîne américaine Fox a entrepris des démarches administratives pour acheter les droits de l’expression «OK boomer» pour une nouvelle série télévisée.

L’expression a été popularisée au cours des derniers mois par la génération des millénariaux pour se moquer des personnes plus âgées.

Une politicienne néo-zélandaise de 25 ans, Chlöe Swarbrick, a notamment utilisé cette expression pour répliquer à une députée âgée au Parlement pour avoir perturbé son discours pendant qu'elle parlait du projet de loi sur le zéro carbone de son pays.

Sa popularité croissante a conduit à un certain nombre de demandes d'enregistrement de marques déposées en vue de son utilisation, dont deux concernent des émissions de télévision.

L'application la plus notable vient de Fox, qui a été découvert par l’avocat en marques déposées Joshua Gerben.

Fox aurait déposé la demande le 11 novembre dernier, selon CNN.

L’avocat de Fox a signé une intention assermentée voulant que la société ait une «intention réelle» de lancer une série télévisée intitulée «OK BOOMER», et Gerben affirme que cela pourrait être «une émission de téléréalité, de comédie ou de jeu télévisé».

«Il semblait peu probable qu'une entreprise de cette taille dépose une telle demande à moins qu'une émission ne soit envisagée», a déclaré Gerben à CNN.

Fox n’est pas seule

Cependant, Fox n’est pas le seul à déposer une demande de marque pour l’expression populaire.

Le 31 octobre, un homme du nom de Kevin Yen, basé à New York, a déposé une demande pour une marque de vêtements.

 
  

Le lendemain du jour où Fox a déposé sa demande, une société basée à Pittsburgh a déposé une demande pour une entreprise d’autocollants.

 
  

Le lendemain, c’était au tour du producteur William Grundfest de déposer une demande en son nom personnel pour une émission de télévision.

 
  

Le projet de ce dernier Grundfest consisterait en une série de représentations sur scène portant sur les «différences générationnelles».

 
  

Un enregistrement de marque innaplicable ?

 
  

«Selon toute vraisemblance, l'USPTO [Search trademark database] refusera toutes ces demandes car ‘’OK BOOMER’’ est devenu un " message largement utilisé "», a déclaré Gerben.

 
  

«Un enregistrement de marque ne fera pas l'objet d'une phrase couramment utilisée pour véhiculer un message social ou politique. En effet, une telle phrase" virale "est incapable d'identifier la source d'un produit ou d'un service - et c'est ce que les marques doivent faire».