/regional/montreal/montreal

Un moratoire réclamé sur les interpellations policières aléatoires

Elsa Iskander | Agence QMI

Une coalition formée d'une quinzaine organismes, dont plusieurs représentant des communautés culturelles, demande un moratoire sur les interpellations policières aléatoires à Montréal.

Le mois dernier, un rapport suggérait l’existence d’un biais systémique envers les minorités visibles concernant ce type de contrôle de rue, les personnes racisées étant plus à risque d’être interpellées par des agents du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM).

Le conseiller indépendant Marvin Rotrand présentera au conseil municipal lundi une motion exigeant un moratoire immédiat sur les interpellations policières à Montréal.

L’Ontario et la Nouvelle-Écosse ont mis un terme aux contrôles policiers aléatoires. Le Québec devrait emboîter le pas, a plaidé M. Rotrand.

Si la motion n’est pas adoptée, la coalition entend continuer la mobilisation.Irwin Cotler, un ancien ministre de la Justice du Canada, a déjà donné son appui à la motion.

L'administration de la mairesse Valérie Plante n'a pas voulu commenter le dossier avant que la motion soit examinée au conseil de ville.