/regional/estduquebec/cotenord

Le «Saaremaa 1» est encore cloué à quai

Katia Laflamme | TVA Nouvelles

Le traversier «Saaremaa 1», qui assure la desserte sur la traverse Matane–Baie-Comeau–Godbout, s'est une fois de plus retrouvé cloué à quai, cette fois-ci en raison d'une avarie sur le navire.

Plus précisément, la Société des traversiers du Québec (STQ) a expliqué, mardi, avoir mené des tests au cours de la nuit précédente. Or, l’équipage a rencontré un problème lorsqu'il a tenté de faire fonctionner le moteur sur l’embarcation d’urgence du «Saaremaa 1».

Des spécialistes ont été en mesure de faire marcher le moteur du canot de sauvetage mardi matin, mais tant que le problème n’est pas identifié, le bateau n’est pas autorisé à prendre la mer.

Le service de traversier doit reprendre mercredi dès 7h30.

Les derniers jours ont été difficiles pour les usagers de la traverse. En raison des conditions météorologiques, la STQ a dû annuler quatre journées et demie de traversées en sept jours.

Le député de Matane-Matapedia et chef par intérim du Parti québécois, Pascal Berubé, a réclamé encore une fois le retour d’une déserte aérienne en raison du service inefficace du «Saaremaa 1».

Rappelons que ce navire a été acquis l'été dernier par la STQ pour pallier l'absence du «F.-A.-Gauthier», aux prises avec des problèmes de propulseurs depuis un an. Son remplacement avait mené à une véritable saga, notamment avec l'acquisition du «NM Apollo», un vieux traversier en mauvaise condition qui a été mis hors service après avoir percuté des quais à deux reprises.

En fin de journée, la STQ a annoncé la mise en place d'une navette aérienne entre les aéroports de Mont-Joli, Baie-Comeau et Sept-Îles. Celle-ci demeurera en vigueur jusqu'au dimanche 24 novembre, et ce, même si le «Saaremaa I» reprend la mer d'ici là.

«Cette décision a été prise pour pallier l'absence possible de service maritime [...] et en raison des récentes annulations dues aux conditions météorologiques exceptionnelles», a précisé la STQ par communiqué.