/regional/quebec/chaudiereappalaches

Malaise et marteau lancé : ça brasse au conseil municipal de Saint-Aimé-des-Lacs

Agence QMI

Capture d'écran

Les esprits se sont échauffés lundi soir au conseil municipal de Saint-Aimé-des-Lacs, dans Charlevoix.

Dans le cadre d’un débat enflammé, un conseiller municipal a pris le marteau de bois qu’avait la mairesse en tant que responsable de l’assemblée pour le lancer au fond de la salle quasi déserte, selon le journal «Le Charlevoisien».

Le conseiller Marc-André Lussier n’a toutefois blessé personne dans ce geste de colère. Il a ensuite failli en venir aux coups avec un autre élu, Gilles Gaudreault, qui voulait l’empêcher de s’en aller. Les policiers de la Sûreté du Québec ont même été appelés sur place.

De plus, la mairesse Claire Gagnon a été victime d’un malaise. Elle a été transportée par ambulance jusqu’à l’hôpital de La Malbaie où on ne craignait pas pour sa vie, selon le journal local.

Le préfet de la MRC de Charlevoix-Est, Sylvain Tremblay, a affirmé mardi que le conseiller municipal Marc-André Lussier doit démissionner.

«Être en désaccord ne doit jamais permettre l’utilisation de l’intimidation et de la violence! C’est particulièrement vrai dans une séance publique d’une municipalité où le décorum est important et sous juridiction de la Loi. De plus, je crois que c’est aussi un acte misogyne, puisque cette situation ne serait pas arrivée si le maire avait été un homme», a-t-il dit au «Charlevoisien».

Contacté par ce média local mardi, le conseiller Marc-André Lussier a refusé d’expliquer son geste.

Le débat qui s’est envenimé lundi soir portait sur l’inspection d’une dalle pour une plateforme multifonctionnelle.