/regional/troisrivieres/mauricie

Bisbille autour d'un voilier qui prend l'eau dans la marina de Trois-Rivières

Charel Traversy | TVA Nouvelles

La Marina de Trois-Rivières et le propriétaire d'un voilier endommagé ne parviennent pas à s'entendre sur le sort de l'embarcation, qui prend l'eau et risque de couler près des quais.

«On ne veut pas qu'un bateau devienne une épave sur les terrains de la Marina, qui appartiennent à la Ville de Trois-Rivières», a expliqué Mario Cossette, président du conseil d’administration de la Marina de Trois-Rivières.

Au mois d'octobre, le propriétaire du bateau, un résident de Lanoraie, a lancé un appel de détresse. La Marina de Trois-Rivières a prêté assistance au voilier qui prenait l'eau. La direction a affirmé avoir déboursé près de 6 000 $ pour tenter de renflouer le navire. Les opérations ont même retardé la fermeture de la marina pour l'hiver.

Capture TVA Nouvelles

Le poids du voilier complique la tâche pour le mettre en cale sèche. Une grue dont le coût dépasse les 9 000 $ serait nécessaire pour y parvenir.

TVA Nouvelles a rencontré la fille du propriétaire du voilier pour avoir sa version des faits. Selon Deena Karamihalis, la marina aurait pris des décisions sans les aviser.

«La meilleure solution, c'est de sortir le bateau de l'eau et nous laisser faire les réparations sécuritaires. Mais laisser le bateau dans l'eau, c'est garantir qu'on va perdre le bateau», a-t-elle affirmé.

La famille a engagé un avocat pour connaître les recours possibles. Le 14 novembre dernier, un juge a rejeté leur demande d'injonction. «Il est possible que l’urgence que pourrait présenter ce dossier ait été, du moins en partie, causée par le laisser-faire, pour ne pas dire la négligence de M. Karamihalis», a-t-il souligné.

La Marina veut aussi entreprendre des démarches juridiques si le bateau est encore sur place au printemps.