/news/currentevents

Elle se fait dérober 800 $ par un faux agent de la GRC

Jasmin Dumas | TVA Nouvelles

Une citoyenne de Sherbrooke, Lise Jeanson, s'est fait dérober 800 $ par un fraudeur qui s'est fait passer pour un policier de la Gendarmerie royale du Canada (GRC). Elle souhaite aussi mettre en garde les gens contre de type de fraude.

Lise Jeanson a reçu un appel vendredi matin. Au bout du fil, un soi-disant agent de la GRC lui a fait croire qu'une personne était présentement en train d'utiliser sa carte de crédit pour acheter des cartes prépayées au Carrefour de l'Estrie. «Il m'a dit que je devais participer à l'enquête pour épingler cette personne-là en me rendant immédiatement à cette boutique, acheter quatre cartes Google Play, gratter le code d'utilisation et lui dicter», a raconté la Sherbrookoise.

Plus tard dans la journée, après que le fraudeur lui eut demandé d'aller acheter encore d'autres cartes, elle a compris qu'elle s'était fait prendre. «Ça se fait tellement vite et ils ont tous les arguments pour te faire croire à leur histoire. Après coup, je me demande comment j'ai bien pu faire pour me faire avoir, moi qui suis si vigilante», a affirmé Mme Jeanson.

Un Sherbrookois par jour victime de fraude

La Sherbrookoise est loin d'être la seule à être tombée dans le panneau. «Les victimes ne sont pas seulement des aînés; on voit des gens dans la trentaine qui viennent nous voir après avoir perdu des milliers de dollars», a indiqué le porte-parole du Service de police de Sherbrooke (SPS), Samuel Ducharme.

Depuis le 1er septembre, le SPS a reçu des centaines d'appels et enregistré 78 plaintes de citoyens victimes de fraude. «La seule façon d'enrayer ce problème-là, c'est la sensibilisation. Il faut que les gens comprennent que les institutions publiques et les services de police ne veulent pas d'argent, ne veulent pas de bitcoins, ni de cartes Google Play ou iTunes. La police ne viendra jamais à bout de la fraude seule, il faut une grande conscientisation de la population», a lancé Samuel Ducharme.