/news/politics

Les régions, une priorité pour Mélanie Joly

TVA Nouvelles

Nommée à la tête du ministère du Développement économique, Mélanie Joly compte faire de l’emploi en région l’une de ses priorités.

«L’une des préoccupations du gouvernement, c’est de voir comment on peut avoir de bons emplois dans nos régions. Qu’on habite au Lac-Saint-Jean, à Rouyn-Noranda ou à Montréal, on devrait avoir les mêmes opportunités en termes d’emploi. C’est une cause sur laquelle je veux travailler avec nos maires, nos chambres de commerce et nos entrepreneurs», a-t-elle avancé. Elle s’est également dite sensible aux enjeux de pénurie de main-d’œuvre que connait le Québec.

En entrevue avec Julie Marcoux, Mélanie Joly s’est réjouie de ses nouvelles fonctions au sein du cabinet de Justin Trudeau, elle qui occupait jusqu’à récemment le poste de ministre du Tourisme. «Je suis une femme d’affaires de formation, avocate en litige commercial. Ce sont mes premiers amours», a-t-elle rappelé.

Le dossier de l’heure

Questionnée au sujet de la fermeture de 34 magasins Rona au Canada, malgré l’entente signée entre le gouvernement fédéral et Lowe’s suite à son rachat de l’entreprise québécoise, elle est restée évasive. La députée d’Ahunstic-Cartierville a affirmé ne pas encore connaître la teneur de l’entente avec le fédéral étant donné sa récente nomination.

«Je viens d’atterrir dans mes fonctions, j’apprends comme vous qu’il y a une discussion au sujet de cette transaction à l’Assemblée nationale. La transaction relève normalement de mon collègue Navdeeb Bains [ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie], mais ça me fera plaisir de travailler avec lui là-dessus», s’est-elle défendu.

Mélanie Joly conservera le ministère des Langues officielles.

Dans la même catégorie