/news/politics

Justin Trudeau donne une place de choix au Québec

Émilie Bergeron | Agence QMI

Le premier ministre Justin Trudeau accorde une place considérable au Québec dans son conseil des ministres en nommant un lieutenant pour la province, en accueillant de nouveaux venus comme Steven Guilbeault et en donnant d’importantes promotions à d’autres.

Pablo Rodriguez agira comme lieutenant du Québec en plus d’être leader parlementaire, un poste névralgique pour un gouvernement minoritaire. C’est une des surprises dévoilées avec la présentation, mercredi, du conseil des ministres de Justin Trudeau.

«Je pense que c’est important d’écouter les gens et les Québécois ont clairement dit que même avec un nombre record depuis bien des années de Québécois au sein d’un parti du gouvernement [...], ils voulaient avoir une voix encore plus forte», a dit M. Trudeau pour expliquer sa décision.

Il y aura au total 10 ministres québécois autour de la table, en plus du premier ministre Trudeau. Le pourcentage de représentants du Québec passe dans la foulée de 23,5% à 27%. C’est toutefois l’Ontario qui gagne la plus grande représentation avec 17 ministres.

Parmi les Québécois qui montent en grade, François-Philippe Champagne deviendra numéro un de la diplomatie canadienne, passant du portfolio de l’Infrastructure à la tête du ministère des Affaires étrangères. Le ministre Jean-Yves Duclos est promu président du Conseil du Trésor.

La députée d’Ahuntsic-Cartierville Mélanie Joly gérera aussi un plus important portfolio, celui de Développement économique et des Langues officielles. Elle sera ainsi responsable des six agences de développement économique régionales.

L’écologiste bien connu Steven Guilbeault fait par ailleurs son entrée au conseil des ministres. Plutôt que d’être à la tête du ministère de l’Environnement où plusieurs auraient voulu voir le confondateur d’Équiterre, il se retrouve au Patrimoine canadien.

Le premier ministre s’est défendu d’avoir évité de lui accorder le portefeuille de l’Environnement par crainte d’attiser le mécontentement dans l’Ouest canadien.

«Les décisions que j’ai prises pour assembler ce conseil des ministres extrêmement fort ont été faites par rapport à qui serait la meilleure personne pour travailler sur de grands dossiers pour les Canadiens. C’est la seule réflexion que j’ai eue», a-t-il dit.

M. Trudeau a ajouté que M. Guilbeault, comme tous les autres ministres, aura l’occasion de s’exprimer sur la question des changements climatiques qui touche plusieurs ministères.

Parmi les sept nouveaux venus au cabinet Trudeau figure aussi le Montréalais Marc Miller. L’ami de longue date de M. Trudeau sera ministre des Services aux Autochtones.

Nouveau défi pour Freeland

Parmi les 18 femmes qui forment le cabinet paritaire de 36 ministres, Chrystia Freeland se voit confier un mandat important. En plus d’être nommée vice-première ministre, la ministre sortante des Affaires étrangères devra composer avec la grogne dans l’Ouest canadien. Née en Alberta, Mme Freeland tentera cette fois de mettre à profit ses compétences diplomatiques comme ministre des Affaires intergouvernementales.

Le ministre sortant des Ressources naturelles, Jim Carr, l’aidera à renforcer l’unité entre les différences provinces canadiennes. Natif de Winnipeg, il sera représentant spécial du premier ministre pour les Prairies.

D'autres importants jeux de chaises

La ministre de l’Environnement Catherine McKenna passe au ministère de l’Infrastructure. Celle-ci, qui a fait l’objet de nombreuses attaques sur le web et craint pour sa sécurité, aurait elle-même demandé à changer de fonctions.

C’est Jonathan Wilkinson, député de la Colombie-Britannique, qui reprend le flambeau à l'environnement. Celui qui était ministre des Pêches a déjà vécu à Saskatoon, en Saskatchewan, un pedigree mixte qu’il tentera d’utiliser pour mener à terme l’agrandissement de l’oléoduc Trans Mountain.

Le poste laissé vacant à la Sécurité publique par Ralph Goodale, défait au scrutin du 21 octobre, revient à Bill Blair. Cet ancien chef de police était jusqu’à présent ministre de la Sécurité frontalière et de la Réduction du crime organisé.

Quelques rétrogradations

L’important portfolio de l’Immigration passera aux mains d’un nouveau venu au cabinet, le député ontarien Marco Mendicino. Le ministre sortant Amhed Hussen subit ainsi une rétrogradation, relégué à la tête du ministère des Enfants, de la Famille et du Développement social.

D’autres ministres ont aussi été rétrogradés, comme la ministre sortante de la Santé Ginette Petitpas-Taylor qui se retrouve avec le rôle de whip adjointe du gouvernement. La présidente sortante du Conseil du trésor Joyce Murray ne garde qu’une mince partie de l’important portfolio dont elle avait hérité, restant seulement responsable du Gouvernement numérique.

En coulisses, on soutient qu’il ne s’agit pas de rétrogradations, mais de choix faits pour mieux diviser les tâches qui étaient parfois regroupées dans un seul ministère et pour s’assurer du bon cheminement de l’agenda gouvernemental dans un contexte minoritaire.

Sans surprise, le ministre des Finances Bill Morneau conserve son poste. Notons en outre que le Québécois Marc Garneau reste aux Transports, sa collègue Marie-Claude Bibeau à l’Agriculture et Diane Lebouthillier au Revenu national.

Parmi les nouveaux visages, notons que la députée de la circonscription ontarienne d’Oakville Anita Anand hérite d'une imposante tâche au ministère des Services publics et de l’Approvisionnement. Par le fait même, elle devra relever le grand défi de régler les innombrables ratées du système de paie Phénix.

Le conseil des ministres du premier ministre Justin Trudeau

Chrystia Freeland devient vice-première ministre et ministre des Affaires intergouvernementales

Anita Anand devient ministre des Services publics et de l’Approvisionnement

Navdeep Bains devient ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie

Carolyn Bennett demeure ministre des Relations Couronne-Autochtones

Marie-Claude Bibeau demeure ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire

Bill Blair devient ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile

Bardish Chagger devient ministre de la Diversité et de l’Inclusion et de la Jeunesse

François-Philippe Champagne devient ministre des Affaires étrangères

Jean-Yves Duclos devient président du Conseil du Trésor

Mona Fortier devient ministre de la Prospérité de la classe moyenne et ministre associée des Finances

Marc Garneau demeure ministre des Transports

Karina Gould devient ministre du Développement international

Steven Guilbeault devient ministre du Patrimoine canadien

Patty Hajdu devient ministre de la Santé

Ahmed Hussen devient ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social

Mélanie Joly devient ministre du Développement économique et des Langues officielles

Bernadette Jordan devient ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne

David Lametti demeure ministre de la Justice et procureur général du Canada

Dominic LeBlanc devient président du Conseil privé de la Reine pour le Canada

Diane Lebouthillier demeure ministre du Revenu national

Lawrence MacAulay demeure ministre des Anciens Combattants et ministre associé de la Défense nationale

Catherine McKenna devient ministre de l’Infrastructure et des Collectivités

Marco E. L. Mendicino devient ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté

Marc Miller devient ministre des Services aux Autochtones

Maryam Monsef devient ministre des Femmes et de l’Égalité des genres et du Développement économique rural

Bill Morneau demeure ministre des Finances

Joyce Murray devient ministre du Gouvernement numérique

Mary Ng devient ministre de la Petite Entreprise, de la Promotion des exportations et du Commerce international

Seamus O’Regan devient ministre des Ressources naturelles

Carla Qualtrough devient ministre de l’Emploi, du Développement de la main-d’œuvre et de l'Inclusion des personnes handicapées

Pablo Rodriguez devient leader du gouvernement à la Chambre des communes

Harjit Sajjan demeure ministre de la Défense nationale

Deb Schulte devient ministre des Aînés

Filomena Tassi devient ministre du Travail

Dan Vandal devient ministre des Affaires du Nord

Jonathan Wilkinson devient ministre de l’Environnement et du Changement climatique

Dans la même catégorie