/finance/homepage

Une cinquantaine d'emplois abolis chez Vidéotron

Agence QMI

JOEL LEMAY/AGENCE QMI

Vidéotron a aboli 50 postes, mercredi, quelques semaines après que le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) eut fixé de nouvelles normes en matière de tarifs internet pour les revendeurs.

La décision du CRTC fait en sorte que les principaux câblodistributeurs au pays doivent maintenant fournir des services de gros à un prix moindre qu'auparavant, ce qui a un impact financier chez Vidéotron. De plus, la décision a une portée rétroactive, évaluée à 50 millions $ chez Vidéotron, selon un communiqué émis par l'entreprise en août dernier.

«À elle seule, cette décision a des conséquences immédiates sur nos stratégies marketing, nos choix d’investissements technologiques ainsi que nos prévisions de rentabilité», a déploré le président et chef de la direction de Vidéotron, Jean-François Pruneau, dans une note interne envoyée aux employés de la filiale de Québecor.

L'entreprise effectue en ce moment une révision de son offre de service internet de gros destiné aux revendeurs, en raison des changements imposés par le CRTC, ce qui a mené aux abolitions de postes au sein des départements d'ingénierie, de marketing et des ressources humaines.