/regional/troisrivieres

Attaque de pitbull: le chien est déclaré dangereux, mais pas euthanasié

Patricia Hélie | TVA Nouvelles

La réglementation entourant les chiens dangereux est-elle réellement plus sévère?

À LIRE ÉGALEMENT

Une femme et son chien attaqués à Trois-Rivières

À Trois-Rivières, le pitbull qui a attaqué un autre chien et sévèrement mordu la propriétaire le mois dernier ne sera pas euthanasié.

Après évaluation par la Société protectrice des animaux (SPA), le pitbull a été rendu à sa propriétaire. La victime, Sylvie Tremblay, s'explique mal pourquoi il n'a pas été euthanasié. Même les voisins ont modifié leurs habitudes. «Ils ne veulent plus prendre leur marche dans ce coin-là. Moi, ça fait 31 jours que je n'ai pas pris de marche», a dit Mme Tremblay, jeudi, en entrevue avec TVA Nouvelles.

À la SPA, impossible de savoir quelles mesures ont été exigées de la propriétaire du pitbull: ces informations sont confidentielles.

La directrice adjointe, Sarah-Lise Hamel, affirme que les experts ont tenu compte de tous les facteurs, y compris le contexte.

«Elle a mis son bras au mauvais endroit, au mauvais moment, a dit Mme Hamel. La morsure ne s'adressait pas à elle, mais à son chien.»

Pour Gaston Vadnais, cette agression ravive de douloureux souvenirs. Sa sœur, Christiane Vadnais, a été mortellement attaquée par un pitbull en 2016, à Montréal. Pour lui, il est inconcevable qu'un chien qui a mordu ne soit pas euthanasié.