/finance/homepage

L'industrie des bars se transforme

Simon Gamache-Fortin | TVA Nouvelles

L'industrie des bars est en pleine transformation au Québec. Le nombre de permis émis pour ce type d’établissement a diminué de 23 % en un an dans la province.

Le nombre de permis émis pour des bars, des brasseries, des tavernes et des clubs est passé de 8387, en 2017-2018, à 6474, en 2018-2019, selon les chiffres de la Régie des alcools, des courses et des jeux.

L’industrie des bars traditionnels se retrouve en pleine période de bouleversements. Les gens ont tendance à consommer davantage à la maison, selon le président de l’Union des tenanciers de bar du Québec, Peter Sergakis.

«Il n’y a plus assez de clients, a-t-il dit. Le monde sort moins dans les bars et dans les clubs. Un bar populaire, ça dure deux-trois ans maximum, puis le monde s’en va dans d’autres établissements.»

Les établissements offrant de la nourriture et de l’alcool ont davantage la cote.

«Les gens consomment beaucoup moins d’alcool depuis un bout de temps. Alors, la nourriture va attirer les gens pour qu'ils viennent manger une bonne bouffe», a précisé Anne-Myla Fournier, gérante du Pub St-Barnabé, à Rimouski.

Les jeunes adultes semblent davantage à la recherche d’une expérience particulière lorsqu’ils décident de sortir dans les bars. L’ambiance d’un établissement revêt une importance particulière, selon plusieurs étudiants rencontrés par TVA Nouvelles.

Créneaux spécialisés

Un nouvel établissement proposant des vins natures vient d’ouvrir ses portes à Rimouski. Les créneaux spécialisés permettent de se démarquer.

«Plus on se spécialise, plus on fait petit, plus les investissements de base sont minimes. Je pense que ça, ça permet une longévité. (...) Les gens sont de plus en plus informés, de plus en plus épicuriens», a expliqué la tenancière des Oiseaux rares buvette, Isabelle Claveau.

L’industrie des bars devra donc affronter plusieurs défis au cours des prochaines années. Les tenanciers s’entendent pour dire que c’est en innovant qu’il sera possible d’attirer de nouvelles clientèles.