/regional/montreal/montreal

20 000 arbres seront plantés d'ici ans dans Rosemont-La Petite-Patrie

Agence QMI

Grüne frische Baumkronen im Wald

ohenze - stock.adobe.com

L’arrondissement de Rosemont–La Petite-Patrie va planter d’ici cinq ans 20 000 arbres dans ses rues et ses espaces verts.

Cette volonté de verdir pour lutter contre les îlots de chaleur va permettre à l'arrondissement montréalais d’atteindre un taux de canopée global de 30 %, soit 5 % de plus que celui figurant dans le Plan d’action canopée 2012-2021 de la Ville.

Un budget de 550 000 $ a été voté lors de la plus récente séance du conseil d’arrondissement afin de financer la plantation de 2000 premiers arbres l’an prochain.

Depuis 2010, près de 6700 arbres ont été plantés dans Rosemont–La Petite-Patrie, dont 620 cette année.

L’arrondissement entend notamment convertir en forêt urbaine 40 % de ses parcs et de ses espaces verts résiduels qui n’ont pas, à ce jour, d’arbres plantés ou d’aménagements verts, a-t-on précisé vendredi, par communiqué.

Rosemont–La Petite-Patrie souhaite notamment miser sur une plus grande diversité de couvre-sol, d’essences d’arbres et d’espèces, comme des plantes indigènes.

«Selon l'approche écosystémique de verdissement préconisée par Rosemont–La Petite-Patrie, chaque arbre planté représente un investissement stratégique pour l'arrondissement, a dit le maire de Rosemont–La Petite-Patrie, François William Croteau. Les effets bénéfiques des arbres pour la communauté, que ce soit en augmentant la résilience du territoire ou en réduisant les problèmes de santé liés à des chaleurs excessives, sont supérieurs aux coûts investis pour leur plantation et leur entretien.»