/regional/montreal/montreal

Les villes du Grand Montréal veulent plus de pouvoir sur les milieux protégés

Agence QMI

Adobe Stockphoto

La Communauté métropolitaine de Montréal (CMM), qui regroupe les maires du Grand Montréal, demande à Québec d’avoir plus de pouvoir en matière de protection des milieux naturels.

La CMM souligne que plusieurs règlements municipaux favorisant la conservation de milieux naturels qui ont été adoptés dernièrement se butent présentement à des contestations judiciaires.

Afin de leur faciliter la tâche, les maires souhaitent entre autres que le gouvernement Legault revoie la Loi sur l’expropriation afin que les personnes expropriées pour la création d’un milieu naturel, par exemple, soient indemnisées selon la valeur marchande la plus raisonnable de leur propriété.

Les municipalités, membres de la CMM, proposent par ailleurs à Québec de leur octroyer un droit de préemption, ce qui leur permettrait d’avoir priorité pour l’achat de certains terrains, qu’elles pourraient ensuite convertir en milieu naturel.

Toutes ces mesures auraient pour but d’agrandir la surface d’aires protégées dans le Grand Montréal. Actuellement, 10 % du territoire est protégé, un taux très loin de l’objectif de 17 % fixé par le Plan métropolitain d'aménagement et de développement (PMAD).

«Plusieurs municipalités, pourtant désireuses de conserver des milieux naturels, se butent à des obstacles majeurs et ont absolument besoin d'outils financiers, législatifs et réglementaires additionnels pour aller de l'avant avec leurs projets», a commenté par communiqué la mairesse de Montréal et présidente de la CMM, Valérie Plante, en marge de la rencontre des maires vendredi.

Elle a par ailleurs profité de cette rencontre pour annoncer l’agrandissement du parc-nature de l'Anse-à-l'Orme, à Sainte-Anne-de-Bellevue, dans l’ouest de l’île. La CMM et Québec contribuent chacun à la hauteur de 1,7 million $ pour cet élargissement de 9,8 hectares. C’est l’un des pans du projet de Grand parc de l’Ouest cher à l’administration Plante.