/news/culture

Zoom sur Milya Corbeil-Gauvreau

Daniel Daignault | Agence QMI

Dario Ayala / Agence QMI

La jeune comédienne Milya Corbeil-Gauveau vient tout juste d’avoir 17 ans, mais elle a déjà tout un bagage. Les adeptes de «L’Échappée» la connaissent bien pour son personnage de Rosalie, qu’elle incarne brillamment, mais ce rôle est loin d’être son unique projet!

Milya, tu es très sollicitée. On va te voir entre autres dans l’adaptation télévisuelle de «La vie compliquée de Léa Olivier»...

Oui, et je suis vraiment contente d’y avoir interprété une des «bitchs». Je n’ai jamais rien joué de tel auparavant. Ce sont elles qui intimident Léa, qui lui font la vie dure à l’école. On a commencé à tourner en septembre et on vient de terminer. C’était super le fun, on était plein de jeunes qui jouaient ensemble; j’ai fait de super belles rencontres!

Quelles étaient tes réactions quand tu lisais les textes?

À la lecture, je me disais: «Ben voyons, dire que j’dis ça!» C’était drôle. J’ai une super bonne complicité avec Laurence Deschênes, qui joue le rôle de Léa. Chaque fois que le réalisateur disait «Coupez!» après le tournage d’une scène où j’étais méchante, j’allais vers elle pour lui faire un câlin et lui dire: «Oh, mon Dieu! Je m’excuse!» Tout le monde riait sur le plateau de voir à quel point nous, les filles qui embêtent Léa, avions l’air méchantes.

Tu n’arrêtes pas deux secondes, les rôles se succèdent!

Oui, je viens aussi de finir le tournage du «thriller» fantastique «Le 422», qui sera présenté à Télé-Québec, ainsi que la websérie «Avec moi», qui sera sur Tou.tv. Je joue le rôle principal, celui d’une youtubeuse.

As-tu un autre tournage en vue?

Non, car je suis retournée à l’école. Je suis en cinquième secondaire et il faut que je le finisse! Je n’ai pas vraiment de pauses... J’ai quand même refusé pas mal d’auditions parce que j’étais occupée et que je veux me concentrer sur l’école, mais il est possible que je tourne dans un film. Et puis, je vais bien sûr continuer de travailler sur «L’Échappée»!

D’ailleurs, il faut que tu me parles de ton personnage de Rosalie dans cette série! Elle vient d’accoucher.

J’étais très contente de cette scène-là, qui était quand même difficile à jouer. Tout le monde était très gentil sur le plateau. Rosalie est un personnage que j’aime beaucoup et qui représente un beau défi à jouer.

Tu as vraiment l’occasion de jouer des personnages bien différents les uns des autres...

Oui, et je suis contente parce que, justement, mes rôles sont super diversifiés. Dans la nouvelle saison de «Faits divers», je joue une ado qui est tannée et intense, alors que j’incarne une princesse dans «Le 422», et cette fille qui est dans une secte religieuse dans «L’Échappée». Ça va dans tous les sens et, honnêtement, je ne pourrais demander mieux; je suis très contente.

Et le fait de reprendre les études, ça t’emballe ou c’est moins excitant, après avoir joué tant de rôles?

Honnêtement, j’ai passé beaucoup de temps sur des plateaux et j’y ai eu beaucoup de plaisir, alors l’école, c’est sûr que c’est un autre environnement. Mais c’est tellement important que je tenais absolument à y retourner!

«L’Échappée», lundi 20 h, à TVA. «Le 422», bientôt à Télé-Québec. Les séries «Faits divers» (Radio-Canada) et «La vie compliquée de Léa Olivier» (Club illico) seront présentées à l’hiver 2020.