/news/law

Accusé d’un meurtre à son retour de voyage

Valérie Gonthier | Le Journal de Montréal

Courtoisie

Un suspect de meurtre a connu une fin de voyage abrupte après avoir été arrêté par les policiers à sa sortie de l’avion qui le ramenait de la République dominicaine, en pleine nuit, samedi.

Éric Demers, 30 ans, a été formellement accusé de meurtre non prémédité samedi lors d’une comparution téléphonique.

Il est accusé d’avoir tué un jeune homme de 18 ans, Victor Gaudreault-Lavallée, le 22 septembre à Lachute, dans les Laurentides. 

La victime avait été sauvagement battue vers 23 h 30 dans le stationnement d’un dépanneur de la rue Principale. Le ou les suspects avaient ensuite pris la fuite en voiture. 

Règlement de comptes

Gravement blessé, Victor Gaudreault-Lavallée est décédé quelques jours plus tard à l’hôpital. 

Cette violente attaque avait toutes les allures d’un règlement de comptes. Ce meurtre serait relié au monde des stupéfiants, selon nos informations.

En voyage pour quelques jours en République dominicaine, Demers a rapidement dû troquer ses sandales contre des menottes. 

Lié au crime organisé ?

À son retour à Montréal dans la nuit de vendredi à samedi, il a été accueilli à l’aéroport par des policiers de la Sûreté du Québec, qui étaient assistés de douaniers de l’aéroport.

L’accusé serait une relation des Hells Angels, a-t-on appris. 

Il s’agirait du 17e homicide dont un des protagonistes serait lié au crime organisé cette année. L’an dernier, 21 assassinats portaient aussi la signature du monde interlope. 

Cette vague de violence, notamment dans des lieux publics, a amené plusieurs corps de police à unir leurs forces pour leur « faire la guerre » et résoudre ces crimes.  

Malgré l’arrestation de Demers, l’enquête en lien avec ce meurtre se poursuit. 

Il doit revenir en cour demain, au palais de justice de Saint-Jérôme. 

– Avec Axel Marchand-Lamothe