/regional/quebec/chaudiereappalaches

L'achat d'un terrain sur le site potentiel du 3e lien soulève des questions

TVA Nouvelles

L’acquisition d’un terrain par l'ancien président de la Chambre de commerce de Lévis sur le tracé du futur troisième lien soulève des critiques.

En mai 2019, Martin Pellerin, le président sortant du conseil d'administration de la Chambre de commerce de Lévis, est devenu propriétaire d'un lot de terrains près du tracé du troisième lien actuellement privilégié par la CAQ.

La députée de Québec solidaire Catherine Dorion, qui a toujours été une vive critique du projet du 3e lien, considère qu’il s’agit d’une preuve que ceux qui appuient ce projet y trouvent «potentiellement un intérêt personnel».

«On se dit, coup donc, le président de la Chambre de commerce de Lévis, qui a poussé, qui a sorti le projet de la noirceur et qui a dit: il faut absolument que ça se passe, a acheté des terrains. Puis, on peut s'imaginer que c'est dans un but de spéculation», lance la députée de Taschereau.

Martin Pellerin ne s'en cache pas, il voit ce terrain comme un investissement.

«S'il se fait, tant mieux, si ça ne se fait pas, bien, il y a quand même un développement résidentiel qui est en train de se terminer dans le coin, il y a le parc industriel qui est en croissance», affirme-t-il.

«Présentement, c'est un terrain en zone agricole. Moi, c'est vraiment un placement que j'ai fait à long terme. Il n'y a rien qui laisse présager un quelconque conflit d'intérêts que ce soit», ajoute M. Pellerin.

La députée Dorion croit également que l'homme de Lévis pourrait avoir eu accès à de l'information privilégiée.

«Comment ça se fait qu'un mois et demi avant qu'on sache le tracé officiel de troisième lien, l'ancien président de la Chambre de commerce de Lévis a acheté pour 160 000$ des terrains en zonage agricole qui valent 43 000$?», s’interroge-t-elle.

Confronté par TVA Nouvelles, le principal intéressé se défend d’avoir été en contact avec les différents partis politiques.

«C'est Marie-Josée Morency qui est la V.-P. exécutive et directrice générale. C'est elle qui est vraiment en ligne directe avec les instances politiques», clame-t-il.

Toutefois sur des images on se le voit en compagnie de François Legault lors d'un diner de la chambre de commerce de Lévis portant spécifiquement sur le 3e lien.

M. Pellerin affirme que l’offre d’achat pour le terrain a été faite le 11 février dernier, soit plusieurs mois avant l’annonce de la CAQ.

Au cabinet du ministre des Transports, on nous répond qu'il était de notoriété publique que le corridor privilégié par le gouvernement était situé à l'est. Aucune information n'a jamais été divulguée à des partenaires externes.