/news/tele

«Révolution»: prêts pour la finale!

Samuel Pradier | Agence QMI

On connaît maintenant les cinq finalistes de la seconde saison de «Révolution». En présentant des chorégraphies très personnelles, ce dimanche, chaque candidat a pu montrer tout le potentiel créatif et technique dont il est capable. Toutefois, seuls Alex et Alex, Adriano et Samantha, Janie et Marcio, Krankyd et Samuel Cyr participeront à la finale, la semaine prochaine.

Après avoir été éliminé au face-à-face, l’an dernier, Samuel Cyr a pris sa revanche lors de cette seconde saison. Il a effectué un parcours quasiment sans faute depuis le début, et sa chorégraphie en demi-finale l’a encore prouvée.

«Je voulais exprimer la pression de la société, et des gens autour de nous, qui nous fait être quelqu’un qu’on n’est pas nécessairement. Il y a, par exemple, des gens qui étudient en médecine, qui travaillent comme des fous, alors qu’ils ne savent même pas si c’est ce qu’ils souhaitent réellement faire. Ç'a été aussi mon cas. J’ai été électricien, j’ai longtemps fait un métier pour lequel j’ai été programmé, mais je ne m’écoutais pas vraiment. Ce n’est pas ce que je voulais. Je pensais que pour être heureux, ça prend une ¨job¨ stable, une maison, fonder une famille, mais en vieillissant, je pense qu’il faut d’abord s’écouter.»

Le danseur a abordé cette étape avec une certaine confiance en lui. «J’ai quand même pris des risques avec ma chorégraphie, mais je croyais en mes chances.»

Il accède maintenant à la finale avec le sentiment du devoir accompli. «Me rendre en finale était mon objectif de départ, j’ai donc la satisfaction de l’accomplissement de ce que je voulais. J’ai rempli mon objectif, mais maintenant je veux aller encore plus loin.»

Une évolution intéressante

Sa dernière prestation a permis aux maîtres de mesurer tout le travail qu’il a fait depuis sa première participation. «Je me suis posé la question de savoir si on t’avait échappé l’an dernier, a expliqué Jean-Marc Généreux. Mais le purgatoire que tu as vécu pendant un an t’a rendu plus fort.»

Lui aussi a l’impression d’avoir beaucoup évolué. «J’ai appris beaucoup et je me suis aussi beaucoup amusé. Cette expérience a certainement dû changer des choses en moi, mais je n’en suis pas encore conscient.»

Le danseur peut désormais se consacrer entièrement à sa passion, et il aborde sa participation à la tournée «Révolution» avec beaucoup de plaisir. «J’ai très hâte de montrer ce spectacle aux gens qui vont venir nous voir et partager ma passion avec eux. Je vois ça comme un partage. Serge Denoncourt est très cool, ça s’annonce comme un projet vraiment le fun.»

On n’a pas fini d’entendre parler de Samuel Cyr, puisqu’il a déjà été approché pour travailler sur plusieurs autres projets dans la prochaine année.

Adriano et Samantha, 24 ans, Montréal

 

Adriano et Samantha ont fait honneur à leurs grands-parents avec leur chorégraphie, lors de la demi-finale. «C’était des immigrants italiens. Après la guerre, ils ont quitté leur terre pour venir s’installer ici à la recherche d’un pays qui pourrait leur offrir plus d’opportunités, a raconté Samantha. Pour nous, c’était la première fois qu’on pouvait faire un numéro avec un concept aussi personnel.»

La qualité de leur prestation leur a aussi permis d’accéder à la finale. «C’était notre but depuis le début de passer à travers toutes les étapes de ¨Révolution¨, a confirmé Adriano. On voulait absolument danser en finale, et on espère atteindre le top 2. Je pense que tout au long de cette aventure, on a essayé d’aller chercher un côté différent, en essayant de toujours présenter quelque chose de nouveau.»

Janie et Marcio, 32 et 29 ans, Terrebonne et Montréal

 

La belle-mère de la danseuse est décédée avant même qu’elle puisse la connaître. «Ma grand-mère, qui m’a élevée et avec laquelle j’ai toujours vécu, a été diagnostiquée en septembre dernier de trois cancers différents, a raconté Marcio, très ému.

C’était vraiment dur pour moi, d’autant plus que je suis loin d’elle, puisqu’elle habite au Brésil. Les médecins lui ont donné un an d’espérance de vie. C’est très difficile, même si elle se sent un peu mieux. C’était une façon d’apporter un peu de réconfort.»

Le magnifique duo était très stressé avant de se présenter devant les maîtres. «On était très fébrile. J’ai été beaucoup dans la retenue. Avant même de commencer à danser, on avait les larmes aux yeux.»

Alex et Alex, 26 et 29 ans, Montréal

 

Alex Francoeur a l’impression que son duo avec l’autre Alex a déjà laissé une marque dans l’émission. «Si ça peut inspirer d’autres garçons à se laisser dans ce métier ou dans cette passion, ça peut aussi être ça notre apport. Je suis très fier de notre parcours.»

Accéder en finale est un grand honneur pour le danseur de 26 ans. «En accédant à la finale, on a aussi le cadeau de participer à la tournée, d’avoir encore plus de visibilité auprès du public. Avec les autres finalistes, on est une troupe qui s’aime beaucoup et on va pouvoir vivre ça tous ensemble. C’est une chance unique. On est déjà tous gagnants de manières différentes.»

Jusqu’à maintenant, l’émission lui a non seulement apporté beaucoup de confiance en lui, mais lui a aussi montré qu’il est possible de se dépasser dans toutes les sphères de sa vie.

Krankyd, 15 à 18 ans, Rive-Nord

 

Les membres de Krankyd n’en reviennent pas d’avoir franchi l’étape de la demi-finale. «C’est un peu irréel pour nous d’être rendus en finale, a raconté Zoé. Pour notre chorégraphie en demi-finale, on a vraiment travaillé fort, autant sur la chorégraphie que sur le moment ¨Révolution¨, qui était très compliqué. C’est vraiment le fun d’avoir réussi.»

Comme ils sont tous actuellement scolarisés, participer à l’émission leur a demandé une nouvelle organisation de vie dans les dernières semaines. «C’est une expérience qui prend tout ton temps, ta créativité, ton énergie et toute ta concentration. On pense qu’à ça tout au long. Se rendre aussi loin ne fait que confirmer qu’on a mis notre énergie à la bonne place. Mais ça nous a fait énormément grandir sur tous les plans.»

Top 5 de «Révolution»

 

- Adriano et Samantha, 24 ans, Montréal

- Alex et Alex, 26 et 29 ans, Montréal

- Janie et Marcio, 32 et 29 ans, Terrebonne et Montréal

- Krankyd, 15 à 18 ans, Rive-Nord

- Samuel Cyr, 23 ans, Montréal