/regional/sherbrooke

Un joueur midget boit de l’ammoniaque au lieu de l’eau

Jasmin Dumas | TVA Nouvelles

Un joueur de hockey de 17 ans a subi des brûlures à la gorge et à la bouche après avoir bu par inadvertance de l’ammoniaque, dimanche dernier, à l’aréna de Cowansville en Montérégie. 

Des membres des Panthères de Granby midget A, âgés de 15 à 17 ans, avaient acheté de l’ammoniaque au supermarché et l’avaient vidé dans une bouteille d’eau vide. Ils sont ensuite allés à leur match de hockey. 

Mathis avait expliqué à son coéquipier qu’il devait simplement inhaler le contenu de la bouteille afin d’augmenter ses performances sportives, qu’il allait être meilleur, que ça allait le «booster». 

La bouteille remplie d’ammoniaque se trouvait au banc des Panthères de Granby. Un joueur de 17 ans a bu le contenu. Il a rapidement senti sa bouche et sa gorge brûler. 

«C’était la première "game" que l’on faisait ça. On niaisait. On trouvait ça drôle, mais ça n’a pas fini comme une belle histoire», a raconté Mathys à TVA Nouvelles. 

Le jeune homme voulait faire comme des joueurs de hockey professionnels qui inhalent des sels d’ammonium afin d’avoir les sens plus en éveil et optimiser leurs performances. «On s’est dit : S’ils font ça, ça doit être correct de le faire», croyait Mathys. 

L’utilisation des produits à base d’ammoniaque, les sels d'ammonium ou «Smelling Salts», n’est pas interdite, quoique fortement déconseillée par plusieurs spécialistes. «Ce n’est pas parce que les joueurs professionnels le font que c’est une bonne idée! Premièrement, ça peut être dangereux et, en plus, il n’y a aucune preuve scientifique que d’inhaler de l’ammoniaque améliore la performance des athlètes, a expliqué Dre Christiane Ayotte, directrice du laboratoire de contrôle du dopage de l'INRS-Institut Armand-Frappier. Il est temps que les jeunes et les adultes qui les entourent soient sensibilisés. » 

«L’utilisation de toute substance stimulante, telle que l’ammoniaque, est interdite à Hockey Estrie, a assuré le directeur général Jasmin Gaudet. Nous croyons que les jeunes peuvent performer à 100 % sans consommer quelconque produit.» 

Une enquête a été ouverte pour faire la lumière sur les évènements de dimanche dernier. Pendant celle-ci, les membres impliqués dans l'événement ont été suspendus. 

Ce genre de produit est en vente libre et facilement accessible sur Internet. «Nous, on refuse d’en vendre à des jeunes d’âge mineur à cause des conséquences que ça peut avoir. Sur Internet, il n’y a aucun contrôle et c’est déplorable», a mentionné Richard Laurendeau, propriétaire de Granby nutrition suppléments.