/news/currentevents

21 ans, surdoué et ciblé par des incendiaires

Frédérique Giguère | Le Journal de Montréal

La police enquête sur deux incendies criminels, survenus tôt hier à Mirabel et à Montréal, qui semblent viser directement un jeune entrepreneur de 21 ans, dont la feuille de route est impressionnante.    

Tout a débuté vers minuit, lorsque l’alarme de feu a retenti dans le restaurant Amir situé sur le boulevard Saint-Canut, à Mirabel, dans les Laurentides.    

L’endroit était fermé, mais comme le système d’alarme était relié à une centrale, les premiers pompiers sont arrivés sur les lieux en peu de temps.    

Il aura fallu environ une heure aux 36 sapeurs afin de maîtriser le violent brasier, qui ne s’est pas propagé aux autres commerces du bâtiment.    

Lorsqu’ils sont entrés, les pompiers ont rapidement relevé des indices leur laissant croire qu’il s’agissait d’un acte criminel.    

L’enquête a donc été transférée à la police de Mirabel, qui n’a pas été en mesure de fournir davantage de détails, hier.    

Environ une heure plus tard, un autre incendie a ravagé un restaurant Subway situé sur la rue Provost, dans l’arrondissement de LaSalle, à Montréal.    

Selon les pompiers, plusieurs éléments sur place laissent croire que la cause serait, une fois de plus, criminelle. Le dossier a été transféré à la police de Montréal.    

Un restaurant Subway dans l’arrondissement de LaSalle à Montréal a été la proie d’un autre incendie environ une heure plus tard.

Photo Agence QMI, Pascal Girard

Un restaurant Subway dans l’arrondissement de LaSalle à Montréal a été la proie d’un autre incendie environ une heure plus tard.

Année houleuse  

Rencontré hier à quelques pas de son restaurant Subway, Jayson Mtanos a poliment décliné notre demande d’entrevue, indiquant vouloir laisser les policiers faire leur travail.    

Or, d’après nos informations, le jeune entrepreneur a connu une année pour le moins houleuse puisqu’il a dû se départir de quatre restaurants Amir en raison de différends avec la bannière.    

Au début octobre, il a fermé le dernier, celui qui a été la proie des flammes, hier, à Mirabel.    

Des sources ont confié au Journal que d’anciens employés étaient toujours vivement en colère contre M. Mtanos, puisqu’ils n’auraient pas reçu leurs dernières paies.    

Le règlement de comptes est donc l’une des hypothèses privilégiées par les deux corps de police responsables des enquêtes, a-t-on appris.    

Un surdoué  

Malgré son jeune âge, M. Mtanos détient un curriculum vitae qui ferait des envieux.    

Le jeune Lavallois a reçu de nombreux prix et bourses pour ses projets scientifiques tout au long de ses études secondaires, notamment pour avoir créé un moteur et un magazine scientifique à 16 et 17 ans.    

Il a également été impliqué quelques années auprès d’Expo-Sciences, dont un an à titre de directeur scientifique.    

Global Vision, un organisme à but non lucratif qui vise à promouvoir l’intérêt politique et communautaire des jeunes, l’a aussi sélectionné pour participer à des missions, entre autres au Pérou et en Chine.    

De plus, depuis trois ans, il a investi dans huit compagnies, dont quatre pour lesquelles il est toujours l’actionnaire principal.    

 – Avec Andrea Valeria