/regional/troisrivieres/mauricie

Une mère dénonce une politique discriminatoire d'utilisation des micro-ondes à l'école

Charel Traversy | TVA Nouvelles

Des fours à micro-ondes accessibles uniquement aux élèves d'une école primaire dont les parents sont en mesure de payer pour un service de garde bonifié ont pour effet de diviser les enfants en deux groupes sociaux, a dénoncé une mère de famille.

En effet, les parents des élèves de l'école primaire de Louiseville, en Mauricie, se font offrir deux choix: payer 305 $ par année pour un service de surveillance sur l'heure du dîner ou 820 $ pour un service de garde sur l'heure du dîner.

Les parents des enfants qui doivent se contenter de l'option de surveillance peuvent aussi allonger 5 $ par jour pour leur permettre de manger à la cafétéria. Autrement, leurs rejetons doivent manger leur repas froid, puisqu'ils n'ont pas accès aux micro-ondes, réservés aux élèves qui fréquentent le service de garde, dans une autre pièce.

Cynthia Légaré ne comprend pas pourquoi la direction de l'école refuse d'installer des micro-ondes. «Quand j’ai changé ma fille de service le midi, elle m'a répondu "on va manger dans le local des pauvres!" Elle a 7 ans et, déjà, elle voit ça comme de la discrimination», a déploré Mme Légaré, en entrevue à TVA Nouvelles.

Cynthia Légaré a même acheté un four à micro-ondes pour l'école, mais la direction a refusé de l'installer.

L'école, implantée dans un milieu défavorisé, se défend de faire de la discrimination. «Si on ajoute des micro-ondes à la cafétéria, on va perdre le contrat avec le service de traiteur. Il faudrait aussi ajouter des surveillants. On a un ratio d’un surveillant pour trente-cinq élèves. Il y a plusieurs enfants qui dînent en même temps. Ça prendrait beaucoup de micro-ondes pour offrir le dîner au même moment et dans un temps raisonnable», a réagi la directrice de l'école, Isabelle Nicol.

Cynthia Légaré a été invitée à présenter son point de vue lors d'une séance du conseil d'établissement qui se tiendra le 28 janvier prochain.