/news/law

Accusé d’agression sexuelle, de voies de fait et de menace de mort

Kathleen Frenette | Le Journal de Québec

Un total de dix accusations en matière de violence ont été portées contre un homme de Lévis qui, sur une très longue période, en aurait fait voir de toutes les couleurs à ses victimes.

Arrêté par les policiers du service de police de la ville de Lévis au milieu du mois de novembre, Johnny Perron, 43 ans, a d’abord vu des accusations de voies de fait et de menace de mort être portées contre lui par le ministère public.

Son dossier de Cour s’est cependant alourdi lorsque la procureure aux poursuites criminelles et pénales, Me Andréanne Tremblay a examiné la preuve au dossier.

Le quadragénaire qui ne possédait que des antécédents en matière de stupéfiants fait désormais face à des accusations d’avoir «utilisé divers objets» pour agresser sexuellement sa victime et lui avoir infligé des lésions corporelles lors de ces agressions.

Une accusation fait également référence à l’utilisation d’un couteau lors de ces évènements qui se seraient déroulées entre les années 2014 et 2019.

De nouvelles accusations de voies de fait, menace de causer la mort et harcèlement ont également été déposées par la poursuivante.

Si l’avocat de Perron, Me Benoit Labrecque, a bien l’intention d’obtenir une libération pour son client le 3 décembre prochain dans le cadre de l’enquête sur remise en liberté, la représentante du directeur aux poursuites criminelles et pénales entend quant à elle s’opposer vivement à la remise en liberté de l’individu, notamment en raison du «risque de récidive et de la dangerosité» de l’individu.