/regional/troisrivieres/mauricie

Les agriculteurs pris en otage par l'industrie du propane

Charel Traversy | TVA Nouvelles

Les coups durs s'accumulent pour les producteurs de maïs. Après une récolte difficile dans les champs cet automne et la grève au Canadien National (CN), les fournisseurs de propane grimpent maintenant leur prix, une hausse qui atteint 40 % en Mauricie.

«Ils essaient de faire de l'argent sur notre dos. On a déjà de la misère à récolter avec les machines, elles ne sont pas faites pour la neige. On n’a rien pour faire un dollar cette année», a raconté un producteur de maïs en Mauricie, jeudi.

Cet agriculteur, qui craint les représailles de la part de son fournisseur de propane, a vu sa facture augmenter de plusieurs centaines de dollars. En moins de deux semaines, le prix du propane est ainsi passé de 0,38 $ le litre à 0,54 $ le litre.

Pour le député bloquiste de Berthier-Maskinongé, Yves Perron, l'augmentation du prix du propane n'est pas justifiée.

«Il faut donner une pause à nos agriculteurs et le peu de profits qu'ils vont faire, ils sont en train de le manger avec le prix du propane. Ça va prendre une intervention», a-t-il mentionné.

À Ottawa, la ministre de l'Agriculture, Marie-Claude Bibeau, dit comprendre le désarroi des producteurs. Dans une déclaration écrite, elle mentionne: «Les agriculteurs ont eu une année très difficile et je suis sensible à leur situation et je suis préoccupée par le fait qu'ils devraient avoir accès à des intrants à un prix stable et raisonnable».

Les producteurs de maïs ont déjà plusieurs semaines de retard pour le séchage du grain et la récolte. Plusieurs producteurs de maïs feront face à des pertes financières importantes.

 

Dans la même catégorie