/news/society

L’urgence de Santa Cabrini plus occupée que jamais

TVA Nouvelles

La saison de la grippe est à nos portes et c'est déjà tout un défi pour les urgences de nos hôpitaux. À Santa Cabrini, qui est aussi un centre de traumatologie, l'urgence déborde déjà.

Les urgences de l'hôpital Santa Cabrini reçoivent 48 000 visites de patients annuellement. L'an passé, plus de 1300 patients sont arrivés aux urgences avec de grands traumatismes. 

Les patients sont pour la plupart âgés, Thérèse Archambault, 96 ans, qui a fait une chute. Elle a fugué de son centre d'hébergement en pleine nuit.

«Elle a été retrouvée couchée sur le sol, abrillée avec une petite montagne de neige. Et c'est un passant qui a appelé la police. Elle était rendue à 33 degrés de température. Alors, ç'a été in extremis», explique sa fille Lise Archambault. 

Elle serait demeurée quatre heures au sol. Elle se souvient de tout. «J'ai essayé de me relever! Je n'étais pas capable!» raconte la dame. 

Pour bien se préparer, le personnel des urgences simule une à deux fois par mois les cas les plus graves en utilisant un mannequin directement dans la salle de trauma.

«C'est une boîte à surprises! Plus on pratique, plus on prend de l'expérience», de dire le Dr Serban Antonescu, urgentologue. 

«Quand un patient instable arrive, il y a beaucoup de bruit, il y a beaucoup de monde! Alors, c'est sûr qu'on a développé une façon de communiquer aussi, la communication en boucle. Donc, ça permet vraiment de réduire le nombre d'erreurs», précise la Dre Geneviève Signori, urgentologue. 

La saison de la grippe n'est pas encore arrivée, mais la pression augmente sur les urgences. Mercredi après-midi, le taux d'occupation sur civières à Santa Cabrini était de 140%. 54 civières sont occupées par des patients qui ont fait des chutes ou qui ont différents problèmes de santé.