/news/law

Un djihadiste échoue en appel

Michaël Nguyen

PHOTO TIRÉE DE FACEBOOK

Un Montréalais qui voulait aller se joindre au groupe État islamique en Syrie n’aura pas de nouveau procès, a confirmé la Cour d’appel jeudi.

Ismaël Habib, 32 ans, avait été le premier Canadien adulte condamné pour avoir tenté de quitter le pays afin de commettre des actes de terrorisme. Il a reçu une peine de huit ans de pénitencier en 2017. Il voulait un nouveau procès.

Piégé

C’est que, selon lui, ses aveux n’auraient jamais dû être admis en preuve, puisqu’il s’était fait piéger par des policiers qui s’étaient fait passer pour des criminels.

« Il soutient que [ce genre d’opération] n’est pas une méthode appropriée pour obtenir des aveux et constitue, en soi, une provocation », peut-on lire dans la décision rendue.

Même si la police a « tiré profit de la situation », en aucun moment les agents d’infiltration n’ont insisté auprès de Habib pour qu’il commette des crimes.

« C’est [Habib] qui a pris les devants et interrogé la possibilité d’obtenir un faux passeport », a soutenu la Cour d’appel en déboutant le djihadiste.

Dans la même catégorie