/regional/montreal/monteregie

Des commerçants de la Place Panama dans le néant

Guillaume Pelletier | 24 Heures

GUILLAUME PELLETIER/24 HEURES/AGENCE QMI

Aux abords du terminus Panama, à Brossard, le nombre de locaux vacants se multiplie alors que plusieurs des commerçants restants sont dans le néant quant à ce qui arrivera avec leurs baux, qui se terminent en 2021.

Or, 2021 est l’année de la mise en service prévue du Réseau express métropolitain (REM), ce train électrique à haute fréquence qui reliera notamment Brossard au centre-ville de Montréal. Un arrêt sera situé au terminus Panama, ce qui rend l’emplacement intéressant pour des développements comme des immeubles à condos.

Selon un reportage publié l’an passé par notre Bureau d’enquête, la société immobilière First Capital Realty a payé 9,1 millions $ pour la Place Panama en 2006, et voudrait la redévelopper en un projet alliant des unités résidentielles et commerciales.

Avenir flou

Pour les commerçants qui sont toujours sur place, l’avenir est flou. «Notre bail se termine en 2021, on ne sait pas ce qui va arriver après», lance Alfredo Pérez Jr, copropriétaire du garage B J Auto. Malgré de nombreuses relances, celui qui est locataire des lieux depuis plus de 15 ans indique n'avoir eu aucune réponse claire de First Capital concernant le renouvellement de son bail.

Même son de cloche du côté du gérant du restaurant Nouilles Dépôt, aussi à la Place Panama. «Mon bail se termine dans 18 mois, je ne sais pas ce qui arrivera ensuite», explique Danny Wong. «Ils [First Capital] ne savent pas si le bail sera renouvelé», dénonce le restaurateur.

Le vice-président du développement chez First Capital Realty pour l'Est du Canada, Luc Fortin, confirme qu'il y a actuellement un projet de réaménagement de l'ensemble du secteur autour de la future station Panama du REM. «On ne veut pas louer [les espaces vacants] parce que les commerçants ne peuvent pas investir pour seulement deux ans», explique M. Fortin, sans s'avancer sur la possible démolition des bâtiments.

La branche Rive-Sud du REM comportera trois stations et de nombreux projets de développement sont en cours autour de celles-ci. La Caisse de dépôt et placement du Québec, qui développe le train avec sa filière CDPQ Infra, imposera une redevance aux propriétaires sur les nouvelles constructions à proximité des gares de Brossard.