/finance/homepage

Caltex rejette l'offre d'achat de 7,8 milliards $ de Couche-Tard

Agence QMI

Courtoisie

L'entreprise de dépanneurs et stations-service australienne Caltex a rejeté, lundi soir, une offre d'achat de 7,8 milliards $ soumise la semaine dernière par le géant québécois Couche-Tard.

À LIRE ÉGALEMENT

L’empire québécois du dépanneur qui n’en finit plus de grossir

Caltex a justifié sa décision en affirmant, dans un communiqué publié mardi matin (heure locale) sur le site de l'Australian Securities Exchange, que l'offre de Couche-Tard «sous-évalue la compagnie et ne représente pas un montant convaincant pour les actionnaires de Caltex».

«Cependant, le conseil d'administration de Caltex a offert de fournir à Alimentation Couche-Tard des informations non publiques pour lui permettre de présenter une nouvelle offre», a précisé l'entreprise australienne. Cette offre est toutefois conditionnelle à la signature d'un accord de confidentialité entourant d'éventuelles négociations.

«Le conseil d'administration de Caltex demeure concentré à maximiser la valeur pour les actionnaires et va considérer attentivement toute proposition en phase avec cet objectif», a souligné le président de Caltex, Steven Gregg, par communiqué.

La semaine dernière, Caltex avait annoncé avoir reçu une offre «non sollicitée, conditionnelle, confidentielle, non contraignante et indicative» de 34,50 $ AUS (environ 31 $ CAN) par action, pour un total avoisinant 8,6 milliards $ AUS (environ 7,8 milliards $ CAN).

Couche-Tard avait auparavant déjà formulé une offre à 32 $ AUS par action, un prix qui avait aussi été jugé insuffisant.

L'offre d'achat de Couche-Tard avait eu pour effet de propulser la valeur de l'action de Caltex la semaine dernière, la faisant passer d'un peu moins de 28 $ AUS à un peu plus de 34 $ AUS.

L'annonce de lundi soir a eu pour effet de faire diminuer quelque peu sa valeur, celle-ci chutant de 0,25 $ AUS (-0,7 %) à 20 h 20, heure de l'Est.