/finance/homepage

Cyber Lundi : faites attention aux arnaqueurs

TVA Nouvelles

Aux États-Unis, il est estimé que les ventes en ligne du Cyber Lundi vont atteindre 9,5 milliards de dollars. Mais certaines offres paraîtront plus alléchantes qu’elles ne le sont vraiment.

En entrevue au Québec Matin, l’expert en sécurité informatique Steve Waterhouse rappelle aux acheteurs d’être vigilants.

La première étape consiste à s’assurer que son portable, sa tablette et son ordinateur sont mis à jour.

«On applique une bonne cyber hygiène, donc des mises à jour d’usage, des correctifs qui arrivent assez fréquemment explique M. Waterhouse. Il faut les faire à partir d’endroits sûrs. Dans les cafés et les chambres d’hôtel, on expose davantage nos informations.»

Il faut aussi vérifier la légitimité des sites internet.

«Quand c’est trop beau pour être vrai, c’est parce que ce l’est, réitère-t-il. Les fraudeurs vont vouloir attirer les gens avec des offres mirobolantes. Redoubler d’efforts et vérifier si c’est une place qui est vérifiée, que c’est un vrai deal et non pas une arnaque.»

Contrairement à ce que font la majorité des gens, payer avec sa carte de crédit n’est peut-être pas la meilleure option.

«Il y existe des moyens comme PayPal, un alternatif qui en votre nom, vont faire les paiements, recommande M. Waterhouse. C’est une méthode beaucoup plus sécuritaire, mais ce n’est pas tous les commerçants qui offrent cette possibilité.»

L’expert suggère également de faire une carte de crédit dédiée exclusivement aux achats en ligne avec une marge de crédit plus faible.

Enfin, il ne faut pas prendre le petit cadenas à gauche des caractères «https» comme un gage de sécurité infaillible, prévient l’expert.

«Ça sécurise la communication de l’ordinateur vers le commerçant, explique-t-il. La majorité des bons commerçants le font. Il faut faire attention parce que les sites d’arnaquages l’utilisent aussi.»

Visionnez l'intégralité de l’entrevue avec Steve Waterhouse

Dans la même catégorie