/regional/troisrivieres/mauricie

Des automobilistes peu respectueux

Patricia Hélie | TVA Nouvelles

À Trois-Rivières, le brigadier scolaire qui s'est fait happer vendredi par une automobiliste a dû subir une intervention chirurgicale lundi. L'homme de 68 ans a eu plusieurs côtes et vertèbres cassées. 

Certains parents jugent le trajet tellement dangereux qu'ils préfèrent faire traverser leur enfant eux-mêmes. C'est le cas d'Alexandre Neault. «Ça dépasse franchement le 50 km/h près de la zone scolaire, un policier m'a déjà dit jusqu'à 75», a-t-il dit.

Quand il est question de sécurité, les brigadiers scolaires se sentent laissés à eux-mêmes. Ils aimeraient que la ville leur fournisse des caméras, comme ça se fait ailleurs au Québec. Ce type de caméra accroché dans le cou permet de prendre des photos des voitures récalcitrantes.

Devant l'école Notre-Dame du Rosaire, où l'accident a eu lieu, plus de 3000 véhicules circulent par jour. Et ici, comme ailleurs dans la Ville de Trois-Rivières, les automobilistes ne sont pas toujours patients.

«Il y en a qui sont très pressés et on se fait engueuler», a lancé le brigadier qui remplace celui qui est hospitalisé.