/news/currentevents

Lac-Saint-Charles: un corps calciné retrouvé sur un VTT

Dominique Lelièvre | Le Journal de Québec

Un homme a trouvé la mort dans un incendie ravageur et dont les circonstances restent très nébuleuses alors qu’il était sur son véhicule tout-terrain (VTT), dans le secteur de Lac-Saint-Charles à Québec, lundi.     

Ce sont des résidents qui ont communiqué avec les services d’urgence vers 9 h pour signaler un feu de véhicule sur la rue des Noisetiers.     

Photo Agence QMI, Guy Martel

Une fumée importante était visible sur ce chemin peu passant situé en marge d’un quartier résidentiel et de la rue Lepire.      

Les pompiers ont procédé à l’extinction du brasier et ce n’est qu’ensuite qu’ils ont constaté la présence d’un corps. La dépouille, tout comme le VTT, a été grandement consumée, et la mort de l’individu était malheureusement évidente.        

Photo Agence QMI, Guy Martel

Inexpliqué  

La scène laisse perplexes les enquêteurs Service de police de la Ville de Québec (SPVQ), qui n’excluent aucune hypothèse à ce stade-ci, notamment l’accident et geste volontaire. La thèse du geste criminel n’est pas écartée non plus. Pour le moment, même l’identité et l’âge de la victime leur sont inconnus.      

Les agents de police ont frappé à plusieurs portes dans le secteur en espérant en apprendre davantage. Des techniciens en identité judiciaire se sont aussi rendus sur place.      

Photo Agence QMI, Guy Martel

«Pour l’instant, on a très, très peu d’information qui peuvent nous aider à confirmer l’identité de la personne, étant donné son état et celui du VTT en question, donc on demande aux gens, s’ils ont de l’information, de nous contacter via le 911 ou le 641-AGIR», indique le porte-parole du corps policier, Étienne Doyon.     

Le VTT était dans la voie de droite, sur la rue et ne semblait pas accidenté.     

Lors du passage du Journal, certains résidents étaient préoccupés que la victime puisse être l’un de leurs voisins. L’usage du VTT est répandu dans le quartier et une piste est accessible non loin.         

Photo Agence QMI, Guy Martel

Citoyens inquiets  

Il n’est pas rare que certains conducteurs fassent «un peu de vitesse» sur ce chemin qui est relativement isolé et bordé par un boisé, ont-ils souligné.     

D’autres citoyens ont fait part d’activités suspectes à longueur d’année sur cet axe routier peu fréquenté, qu’ils supposent être de l’échange de drogues, et ont fait part de leurs préoccupations, si la mort inexpliquée de lundi devait être attribuée à un geste criminel.     

Photo Agence QMI, Guy Martel

«Je suis restée estomaquée quand j’ai appris ça. On se dit que ça ressemble à des règlements de compte [...]. C’est assez spécial, c’est épeurant, car il y a plein d’enfants dans le quartier», a dit une femme qui a préféré taire son nom.     

– Avec la collaboration de Catherine Bouchard