/finance/homepage

Vers un plus grand nombre d'inspecteurs dans les trains Exo

Guillaume Cyr | 24 Heures

Joël Lemay / Agence QMI

Les inspecteurs de train d’exo ont entériné à plus de 96 % une nouvelle convention collective leur assurant un meilleur salaire, une reconnaissance de statut et une augmentation du nombre d’inspecteurs dans les trains.

L’entente, qui entrera en vigueur le 1er janvier 2020, prévoit une grande augmentation du nombre de postes à temps plein, passant de 29 à 55, ce qui permettra aux inspecteurs d'offrir un meilleur service à la population qui utilise le réseau, selon Camille Godbout, du service des communications de la CSN.

De plus, le salaire des employés, pour le dernier échelon salarial, passera donc de 26,50 $ de l'heure au moment de la signature de la convention à 33,88 $ en 2023.

Un montant forfaitaire est aussi prévu pour les années 2018 et 2019, représentant plus de 15 000 $ pour plusieurs inspecteurs. Rappelons que la convention collective était échue depuis le 31 décembre 2017.

Les inspecteurs ont aussi reçu la reconnaissance de leur statut d’inspecteur en transport collectif, évitant ainsi à l'employeur de pouvoir recourir à la sous-traitance, par exemple avec l'embauche d'agents de sécurité, qui n'ont pas forcément la formation d'inspecteur en transport collectif de l'École nationale de police du Québec.

Les inspecteurs contrôlent les titres de transport, mais sont aussi formés pour faire face aux imprévus en cas de perturbations de service comme des retards, des incidents ou des interventions des services d’urgence.