/finance/homepage

Capitales Médias: Québecor peut réaliser les économies nécessaires

TVA Nouvelles

Le président et chef de la direction de Québecor, Pierre Karl Péladeau, a soutenu sur le plateau de TVA Nouvelles que les infrastructures de l’entreprise peuvent permettre de réaliser les économies nécessaires au sauvetage des quotidiens de Groupe Capitales Médias (GCM).  

«Ces économies sont essentielles pour assurer la pérennité du Groupe Capitales Médias et, par voie de conséquence, la pérennité de la presse régionale», a affirmé Pierre Karl Péladeau.  

Il a indiqué que le modèle d’affaires proposé présentement ne permet pas de faire ces économies. Or, Québecor est en mesure de proposer cet avantage et d'assurer la rentabilité de GCM.  

M. Péladeau a également répondu au premier ministre François Legault qui a dit craindre une plus grande concentration de la presse.  

«Il y aura toujours Radio-Canada en région. C’est sa mission de recueillir et de diffuser de l’information, mais est-ce que c’est préférable d’avoir la Tribune, le Nouvelliste ou le Quotidien, que de ne pas avoir de quotidiens du tout ? C’est ça aussi la question», a dit Pierre Karl Péladeau.

Une grave accusation  

La semaine dernière, le ministre de l'Économie Pierre Fitzgibbon a laissé entendre qu'il existait une apparence de conflit d'intérêts dans la décision de Desjardins de ne pas investir dans le modèle coopératif préconisé pour sauver les six quotidiens de GCM, puisque la présidente du conseil d’administration de Groupe TVA et vice-présidente du conseil de Québecor, Sylvie Lalande, est également présidente du conseil d’administration de Capital régional et coopératif Desjardins (CRCD).  

À nouveau, Pierre Karl Péladeau a pris la défense de Mme Lalande en vantant son intégrité.  

«Je pense que c’est une grave accusation et, avant de l’utiliser, je pense qu’il est nécessaire d’aller aux sources d’information. On ne peut pas envoyer des invectives comme ça, surtout quand on le fait publiquement et qu’on assume un poste aussi important que ministre de l’Économie», a dit M. Péladeau.  

Voyez l’entrevue complète dans la vidéo ci-dessus.

Dans la même catégorie