/regional/quebec

RTC: une hausse d’achalandage «assez phénoménale» en 2019

Taïeb Moalla | Journal de Québec

Le Réseau de transport de la Capitale (RTC) prévoit une hausse d’achalandage «assez phénoménale» de 5,5% en 2019, puis une nouvelle augmentation de 4,3% en 2020.  

C’est ce que Rémy Normand, président du RTC, a révélé mardi matin lors de la présentation du budget 2020 du Réseau. Le RTC prévoit un total de 34 millions de déplacements en 2019 et de près de 35,5 millions en 2020.    

«Les clients sont au rendez-vous. On a une augmentation dans toutes les catégories», s’est-il félicité. Par exemple, environ un travailleur sur trois emprunte occasionnellement le transport collectif, contre un sur quatre ces dernières années.     

D’après M. Normand, l’augmentation observée en 2019 s’explique par divers éléments, comme le déploiement de nouveaux services, notamment à Saint-Augustin-de-Desmaures, ainsi que la bonification et l’ajout de deux parcours qui se rendent désormais jusqu’à l’aéroport. Le bilan de ces deux parcours ne sera cependant fait qu’à l’été 2020.    

La mise en place du LPU (laissez-passer universel) pour les étudiants de l’Université Laval et le service additionnel offert lors de grands événements, par exemple lors du Festival d’été de Québec (FEQ), ont également contribué à cette amélioration.     

«On a eu 333 000 déplacements lors du FEQ de 2019. Les gens comprennent que la bonne façon d’entrer et de sortir du site, c’est le transport en commun», a indiqué M. Normand.    

Retard pour le paiement mobile  

Prévu initialement pour la première moitié de 2019, le paiement mobile, par téléphone, des billets du RTC ne sera mis sur pied qu’au début de 2020.      

Le retard s’explique notamment par des problèmes techniques survenus lors d’un premier appel d’offres, a fait savoir Alain Mercier, directeur général du RTC.    

Progression anticipée pour 2020  

Pour 2020, les prévisions du RTC sont également bonnes. La hausse d’achalandage prévue est de 4,3%. Le RTC promet une bonification de services de 5,9%, particulièrement dans le secteur de Beauport et au nouveau complexe hospitalier universitaire.    

En 2020, le RTC anticipe également la mise en place du Parc-O-Bus (stationnement incitatif) de la Faune et de Sainte-Anne.   

Lors du comité plénier, M. Mercier a ajouté que la hausse des tarifs des laissez-passer, qui sera annoncée au printemps et en vigueur au 1er juillet 2020, demeurera «autour de 2%, soit le niveau de l’inflation».   

Le budget 2020 du RTC s’élève à 238,5 M$, en hausse de 3,2%. Entre 2017 et 2020, le ratio de dépenses-déplacement demeure stable, passant de 6,52$ à 6,54$.

Dans la même catégorie