/news/law

Sami Bebawi ne présente pas de défense

Jean-François Cloutier | Le Journal de Montréal

L’ancien cadre de SNC-Lavalin Sami Bebawi ne présentera pas de défense à son procès pour fraude et corruption.  

Me Annie Émond, qui défend M. Bebawi, en a fait l’annonce mardi après-midi devant le jury au palais de justice de Montréal.    

La semaine passée, les avocats de Bebawi avaient indiqué vouloir prendre le temps de réfléchir avant de déterminer si leur client ferait ou non entendre des témoins.    

Les plaidoiries de la Couronne et de la défense devraient commencer la semaine prochaine si tout se passe comme prévu. Il reviendra ensuite au jury de décider de la culpabilité ou de l'innocence de Bebawi, sur qui pèsent plusieurs chefs d’accusation de fraude et de corruption.    

On reproche notamment à Bebawi, 73 ans, d’avoir participé au versement de pots-de-vin au fils du dictateur libyen Mouammar Kadhafi en échange de contrats pour SNC-Lavalin.     

Un yacht de 25 millions de dollars US aurait, entre autres, été offert par SNC au fils du dictateur.    

La Couronne a terminé de faire entendre ses témoins la semaine passée.    

On a notamment pu entendre plusieurs ex-cadres de l’entreprise, un professeur d’université spécialiste de la Libye et des policiers de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) qui ont participé à l’enquête sur Bebawi.

Dans la même catégorie