/regional/quebec/quebec

Un changement d'école qui inquiète des parents

Marc-André Boulianne | TVA Nouvelles  

Un projet de réorganisation à la Commission scolaire des Découvreurs, dans la région de la Capitale-Nationale, suscite l’inquiétude de parents, qui ne veulent pas que leur enfant change d’école.

Des parents d'enfants qui fréquentent l'école Les Sources, dans le nord du secteur Cap-Rouge, ont en effet affirmé à TVA Nouvelles qu'ils ne veulent pas de changement.

Si le plan se concrétise, leurs enfants devront, dès septembre 2020, aller à l'école L'Arbrisseau, dans le sud de Cap-Rouge.

Or, Amélie McDonald a choisi son quartier en fonction de l'école Les Sources.

«Nous tenons au bien-être de nos enfants, nous ne voulons pas leur causer un stress en les changeant d'école», a-t-elle ajouté.

« Quand j'ai abordé le sujet avec mon garçon, qui est en 2e année, il s'est mis à pleurer et il m’a dit "je ne veux pas changer d'école je ne veux pas perdre mes amis "», a affirmé de son côté Marie-Michelle Moreau à TVA Nouvelles.

Selon le président de la Commission scolaire des Découvreurs, Alain Fortier, ce projet de réorganisation viendrait notamment du fait qu'un bon nombre de parents de l'école Filteau, qui est plus à l’est, ont fait une demande pour rejoindre l'école Les Sources.

Le nouveau quartier résidentiel près du IKEA, est également un aspect à prendre en considération dans la réorganisation, selon M. Fortier

.«Ça va apporter de nouvelles familles, donc des enfants qui vont être scolarisés dans nos écoles, alors, il faut équilibrer chacune des écoles», a-t-il indiqué.

«Je trouve juste ça déplorable qu'on doit se battre, nous et les autres parents, pour avoir une place à l'école Les Sources», a ajouté Amélie McDonald.Pour sa part, Rony Anar souligne que «le niveau de l'école Les Sources n'a rien à voir avec celui de l'école L'Arbrisseau.»

Consultation publique

Les parents comptaient bien se faire entendre lors de la rencontre d'information et d'échange avec les commissaires de la Commission scolaire des Découvreurs qui se tient mardi soir.

Ils ont fait circuler, dans leur quartier, une pétition qui a été signée par plus de 200 personnes.

La Commission scolaire des Découvreurs doit rendre sa décision en février 2020.