/news/law

Une mère et sa fille volent en équipe

Geneviève Quessy | Journal de Montréal

Voleuse de mère en fille, un duo de criminelles de Lanaudière a réussi à subtiliser à plusieurs reprises de dispendieuses bouteilles de parfum et de l’alcool dans des magasins de la région.   

Le dicton « telle mère telle fille » n’aura jamais été aussi à propos que pour Johanne Jodoin, 66 ans, et sa fille Cynthia Jodoin, 38 ans, de Repentigny, qui ont plaidé coupables à plusieurs chefs d’accusation de vol, hier, au palais de justice de Joliette.   

Les cambrioleuses procédaient toujours selon le même modus operandi.   

« Elles entrent dans le magasin, et tandis que l’une d’elles fait le guet, l’autre en profite pour s’emparer des objets convoités », explique Me Simon Robin, procureur de la Couronne.    

Les deux femmes mettaient toujours leur butin dans un sac qu’elles portaient.   

Du rhum et du parfum   

Ainsi, la mère et sa fille ont reconnu devant le juge Bruno Leclerc avoir dérobé pour plus de 1000 $ de produits de parfumerie et près de 200 $ de bouteilles d’alcool, entre le 8 et le 17 juillet 2018. Des vols commis alors qu’elles étaient sous probation.   

Le premier vol est survenu le 8 juillet à la succursale de Mascouche de la Société des alcools du Québec (SAQ). Johanne et Cynthia Jodoin ont subtilisé trois bouteilles de rhum Captain Morgan pour une valeur de 170 $, avant de se faire arrêter.   

Une semaine plus tard, le 13 juillet, elles ont de nouveau été prises à voler au Pharmaprix de Repentigny. Cette fois, elles s’étaient emparées de plusieurs bouteilles de parfum.    

Un manège qu’elles ont répété au même endroit, le 17 juillet, pour se faire prendre à nouveau. La valeur totale des bouteilles de parfum subtilisées s’élève à près de 1000 $.   

Les deux femmes ont été acquittées des chefs de bris de probation et de défaut de se conformer à une ordonnance qui pesaient contre elles hier.    

Pas la première fois   

En revanche, elles devront se présenter en cour en février pour connaître leur sentence pour les vols qu’elles ont admis avoir commis.    

Ce n’est pas la première fois que Johanne et Cynthia Jodoin font face à ce genre d’accusation.    

Le dossier criminel de la matriarche remonte à 1990 et comporte plusieurs antécédents en matière de stupéfiants, de vols et de bris de conditions.    

Sa fille fait également face à d’autres accusations de vols liés à des événements survenus en décembre 2018.