/news/politics

Deux avions du premier ministre hors service

Agence QMI

Deux avions-cargos CC-150 Polaris, incluant celui qui a amené le premier ministre Justin Trudeau au Royaume-Uni pour le sommet de l'OTAN, sont en ce moment hors service en raison de différentes avaries.

L'Aviation royale canadienne (ARC) avait déjà annoncé, lundi, que l'appareil CC-150-01 de sa flotte avait percuté le mur d'un hangar lors d'une manœuvre de remorquage menée par une équipe de maintenance à la base de Trenton, en Ontario. Le nez et un moteur de l'appareil ont été endommagés lors de cet incident survenu en octobre dernier, si bien que l'appareil ne pourra pas reprendre l'air avant août 2020.

Puis, le CC-150-03 qui a amené M. Trudeau au sommet de l'OTAN s'est retrouvé cloué au sol en raison d'un pépin technique.

«Un problème avec l’un des moteurs de l’appareil a été découvert lors d’une inspection de routine après le vol: certaines pales de ventilateur de l’un des moteurs avaient été endommagées», a reconnu une porte-parole du ministère de la Défense nationale, Jessica Lamirande, dans une déclaration écrite.

«Nos experts en maintenance travaillent en étroite collaboration avec le contractant en maintenance pour résoudre le problème et mettre l'avion en service le plus rapidement possible. Il est prévu que l'appareil sera en état de fonctionnement d'ici le 5 décembre», a ajouté Mme Lamirande.

Malgré ces avaries, l'ARC assure qu'elle dispose de tous les appareils nécessaires pour assurer les vols de dignitaires autour du monde. D'ailleurs, elle a pu dérouter le CC-150-02 vers Londres, en vue de récupérer M. Trudeau au terme du sommet de l'OTAN.

L'ARC possède cinq appareils CC-150 Polaris. Ces avions-cargo servent, entre autres, au transport de marchandises et de troupes, au ravitaillement en vol d'autres appareils, ainsi qu'au transport de hauts dignitaires canadiens.