/news/politics
Populaire

Les oppositions à Ottawa inquiètes

Émilie Bergeron | Agence QMI

 Plusieurs élus des partis d’opposition suggèrent que le premier ministre Justin Trudeau a manqué de respect à Donald Trump, dans la foulée du partage massif d’une vidéo où le leader canadien semble se moquer du président américain en marge du 27e sommet de l'OTAN à Londres. 

 Certains s’inquiètent même d’un effet néfaste potentiel pour les relations américano-canadiennes. 

 À LIRE ÉGALEMENT 

 Une relation en montagnes russes entre Justin Trudeau et Donald Trump 

 Moqueries envers Donald Trump : Trudeau s’explique 

 Une vidéo volée sème la zizanie entre Trump et Trudeau 

 «S’il veut s’asseoir là-bas et faire du potinage comme un adolescent, ça ne nous aide pas pour nos relations internationales», a pesté le critique conservateur en matière de Défense, James Bezan. 

 Son collègue Pierre Paul-Hus a renchéri en s’étonnant peu de cette «autre gaffe» de M. Trudeau à l’international, disant que le chef libéral a habitué les Canadiens à ce genre d’agissements. 

 Le chef bloquiste Yves-François Blanchet a pour sa part jugé que M. Trudeau aurait dû faire preuve d’un «certain respect» à l’égard de M. Trump, tout en affirmant que ce dernier n’a pas besoin d’aide pour accumuler «en série» les incidents diplomatiques. «Le manque de respect des uns ne justifie pas le manque de respect des autres», a-t-il dit avant de se rendre à la réunion de son caucus. 

 Le chef néo-démocrate Jagmeet Singh a pour sa part suggéré que M. Trudeau parlait des deux côtés de la bouche. «La façon de M. Trudeau de parler différemment derrière les portes closes et publiquement, on a vu ça plusieurs fois», a-t-il commenté. 

 Il a ainsi paru être en accord avec M. Trump, qui a qualifié le premier ministre canadien d’«hypocrite». 

 Dans l’enregistrement au cœur de l'imbroglio, on voit d’abord le premier ministre britannique Boris Johnson demander au président français Emmanuel Macron la raison de son retard. Le Français opine de la tête et on peut ensuite entendre Justin Trudeau intervenir en ajoutant, rieur: «Il est en retard parce qu’il prend... 40 minutes pour une conférence de presse chaque fois». 

 «J’ai vu la mâchoire des gens de son équipe tomber», ajoute Justin Trudeau dans cet échange au cours duquel les leaders ne semblent pas savoir qu’ils sont filmés et qu'on peut les entendre. 

 Mercredi, M. Trudeau a fait valoir qu’il avait seulement voulu souligner la nature «imprévue» du point de presse qu’il a eu la veille avec M. Trump et le fait que le président américain ait saisi cette occasion pour faire une annonce inattendue. 

 «Tous les leaders ont des équipes qui tombent des nues lorsque surviennent des surprises non prévues», a-t-il dit. 

 Durant l’échange de poignée de main avant la rencontre privée entre MM. Trump et Trudeau, le dirigeant américain a annoncé contre toute attente que le prochain sommet du G7 se tiendrait à Camp David, aux États-Unis. 

 L’échange de politesses devant la presse, qui a duré plus d’une demi-heure, a aussi placé M. Trudeau sur la sellette au sujet du budget en défense du Canada. 

 «Les relations entre le Canada et les États-Unis sont extrêmement positives. [...] Nous allons continuer d’avoir une excellente relation», a insisté M. Trudeau mercredi.

Dans la même catégorie