/regional/montreal/laurentides

Dur de prévoir son temps de trajet pendant les travaux pour le REM

Guillaume Pelletier | 24 Heures

MARIO BEAUREGARD/AGENCE QMI

À un mois de la fermeture du tunnel du mont Royal, plusieurs utilisateurs des lignes de train Deux-Montagnes et Mascouche ne savent toujours pas le temps qu’ils devront dorénavant prévoir pour se rendre au centre-ville.

Les personnes qui prennent le train de Mascouche pourront continuer à le faire après le 6 janvier prochain grâce à un chemin alternatif qui contournera le mont Royal. Des documents qui leur étaient remis à la gare jusqu’à la semaine dernière mentionnaient que leur temps de trajet passerait ainsi de 1 h 10 à 1 h 30. Or, l’horaire officiel publié sur le site web d’exo fait plutôt état d’un trajet de 1 h 50.

«Ils nous font miroiter un trajet de 1 h 30, on s'arrange avec nos employeurs. Ensuite, on nous met ça à 1 h 50. Il faut tout revoir», a déploré jeudi Mme Tremblay, une utilisatrice quotidienne de la ligne qui a requis l'anonymat.

Sarah Bensadoun, une porte-parole du ministère des Transports, confirme que le trajet sera d'une durée de 1 h 50 pour les premiers mois de 2020. Cette «nuance» de 20 minutes est notamment nécessaire pour effectuer des manœuvres sur les aiguillages permettant la circulation de trains de passagers pendant la période hivernale, explique-t-elle.

Sans avancer de date, Mme Bensadoun s'attend à ce que ce trajet prenne 1 h 35 après quelques mois.

Pour quelqu’un qui utilise le train deux fois par jour, cinq jours par semaine, ces ajouts de 20 minutes représentent 3 h 20 de temps de transport supplémentaire par semaine.

Deux-Montagnes

Les 15 000 utilisateurs de la ligne Deux-Montagnes doivent pour leur part se fier aux estimations de Mobilité Montréal pour savoir combien de temps le cocktail de moyens de transport prendra.

Leur train s’arrêtera à la gare Bois-Franc, d’où ils prendront un autobus qui les amènera par la rue Grenet jusqu’à une station de la branche ouest de la ligne orange du métro. Le tout ferait passer leur temps de transport de 50 minutes à 1 h 25.

Il leur sera aussi possible de prendre une navette d’autobus à partir de la gare Deux-Montagnes jusqu’au terminus Centre-Ville. Selon l’heure de départ, la durée du trajet est estimée entre 1 h 05 et 1 h 35.

La Société de transport de Montréal (STM) manque d’ailleurs d’autobus pour assurer ces nouveaux services, et a dû en louer 50 pour rendre possibles les mesures d'atténuation.

Rappelons que plusieurs utilisateurs sont très mécontents des mesures mises en place pour pallier les bouleversements occasionnés par les travaux de construction du Réseau express métropolitain (REM). Celui-ci ne sera mis en service qu’en 2023.

Une demande d’action collective a été présentée en cour cette semaine, et des personnes ont carrément quitté leur emploi à Montréal ou ont déménagé.

Dans la même catégorie