/finance

Hydro-Québec table sur plus de bénéfice et plus d’effort pour la transition énergétique

Agence QMI

Hydro-Québec a promis d’éliminer, d’ici la fin de 2024, l’équivalent des émissions de 1,5 million d’automobiles et de réaliser un bénéfice net de 5,2 milliards $ en 2030.

Ce sont deux des éléments qui figurent dans son Plan stratégique 2020-2024, présenté jeudi.

Avec cet objectif de réduction des gaz à effet de serre (GES), la société d’État souhaite «contribuer de manière importante» à l’atteinte des cibles fixées par Québec pour 2030.

Pour se faire, elle mise sur l’électrification du Québec et sur son leadership dans la transition énergétique.

«Notre énergie est un formidable atout pour réduire les émissions de gaz à effet de serre non seulement au Québec, mais aussi au-delà de nos frontières. L’électrification constitue également un puissant vecteur d’enrichissement pour la collectivité québécoise», a expliqué dans un communiqué Éric Martel, président-directeur général d’Hydro-Québec.

La société d’État a également insisté sur le bénéfice anticipé de 5,2 milliards $ ou plus en 2030, promettant de saisir les occasions de croissance qui se présenteront au cours de cette période.

À titre de comparaison, Hydro-Québec a enregistré un bénéfice net de 3,1 milliards $ en 2018.

Dans la même catégorie