/news/politics

Le libéral Anthony Rota agira à titre d’arbitre aux Communes

Émilie Bergeron | Agence QMI

Le député libéral Anthony Rota sera le président de la Chambre des communes durant le mandat minoritaire du gouvernement Trudeau qui s’amorce jeudi.

L’élu ontarien de la circonscription de Nipissing-Timiskaming, qui parle couramment le français, sera donc chargé de veiller de façon impartiale au respect des règles parlementaires. Il arbitra notamment les échanges parfois houleux de la période de questions.

M. Rota a invité tous ses collègues députés à faire preuve de respect durant les débats parlementaires.

«Chaque fois que nous nous levons, assurons-nous que nos amis, proches et famille soient fiers de nous pendant que nous sommes dans cette chambre», a-t-il dit en soulignant la difficulté de concilier le travail de politicien avec la vie familiale.

Les autres candidats pour le poste étaient le président sortant et député libéral Geoff Regan, les conservateurs Joël Godin et Bruce Stanton ainsi que la néo-démocrate Carol Hugues.

M. Godin était le seul candidat québécois.

L’élection était présidée par le bloquiste Louis Plamondon, qui est le doyen de la Chambre. Il s’agissait de la troisième fois que le député de Bécancour-Nicolet-Saurel dirigeait la procédure.

Plus tard jeudi, la présentation du discours du Trône lancera officiellement les hostilités. L’allocution dressant les grandes priorités du gouvernement Trudeau fera l’objet d’un vote de confiance, la semaine prochaine.

Réélus à la tête d’un gouvernement minoritaire, les députés libéraux auront besoin d’appuis en provenance des bancs des partis d’opposition pour rester au pouvoir.

«Nos priorités vont être le coût de la vie, la croissance pour la classe moyenne et la lutte aux changements climatiques», a déjà dit le premier ministre Trudeau.

On sait aussi que la question de l’unité nationale sera en trame de fond.

Le discours du Trône sera lu par la gouverneure générale Julie Payette durant une cérémonie officielle qui aura lieu au Sénat à 14 h 30. Le discours du Trône sera lu par la gouverneure générale Julie Payette durant une cérémonie officielle qui aura lieu au Sénat à 14 h 30.