/finance/homepage

Les femmes entrepreneures ont plus de facilité à obtenir un prêt

Agence QMI

handshaking in office

Konstantin Yuganov - stock.adobe.com

Les femmes sont moins portées à demander un prêt pour leur entreprise, mais ont plus de chance d’en obtenir un, indique un sondage de la Banque Scotia.

Près de 1000 propriétaires de petites entreprises ont été sondés au Canada. Sur les 499 répondantes, 7 % ont demandé un prêt dans les 12 derniers mois, tandis que 11 % des hommes en ont demandé un.

Or, si 77 % des hommes ont obtenu une réponse positive, les femmes ont obtenu un prêt dans 88 % des cas.

«Le visage de l'entrepreneuriat canadien se transforme, et c'est très encourageant de voir le nombre de femmes qui reçoivent un prêt pour leur entreprise», a souligné Gillian Riley, présidente et chef de la direction de Tangerine, une filiale de la Banque Scotia.

L’étude note aussi que seulement 45 % des femmes estiment avoir de bonnes connaissances ou de très bonnes connaissances globales en finance, contre 58 % des hommes.

«Les connaissances financières donnent une confiance financière, et c'est cette confiance qui permettra à de nombreuses femmes d'aller chercher le financement dont elles ont besoin», a mentionné Alida Pellegrino, vice-présidente, Autorisation du crédit à la Banque Scotia.

Ces résultats ont été révélés à l’occasion du premier anniversaire de L’Initiative Femmes de la Banque Scotia. Près de 1000 (499 femmes et 500 hommes) propriétaires de petites entreprises au Canada ont été sondés en ligne du 18 au 29 octobre.

La Banque Scotia s'est engagée à injecter 3 milliards $ dans des entreprises canadiennes dirigées par des femmes au cours des trois premières années du programme.