/finance/realestate

Plus de ventes dans le segment des immeubles multirésidentiels

Guillaume Picard | Agence QMI

Les ventes d’immeubles multirésidentiels comportant quatre à onze logements ont augmenté, au cours des 10 premiers mois de 2019, ceux de 12 portes et plus enregistrant en revanche une baisse durant la même période.

Selon une étude de la firme JLR Solutions foncières, qui appartient à Equifax, le prix médian des immeubles de quatre à onze portes a progressé de 5 % depuis le début de l’année.

Le prix médian par porte au Québec a atteint, au cours des 10 premiers mois, près de 85 000 $ pour les 12 unités et plus, 105 000 $ pour les quatre à onze unités, 153 333 $ pour les triplex et 156 000 $ pour les duplex.

Il s’est vendu, de janvier à octobre 2019, 6270 duplex (+7 % en un an), 2809 triplex (+3 %), 2824 immeubles de quatre à onze portes (+10 %), 294 douze logements et plus (-18 %), avec, au total, 12 197 transactions (+ 6 %).

Le nombre de ventes d’immeubles multirésidentiels a, soulignons-le, augmenté de 25 % par rapport à 2014. Durant la même période, le segment des propriétés de 12 portes et plus a de son côté encaissé une chute de 3 % du nombre de transactions.

En raison de l’arrivée d’immigrants et d’étudiants étrangers, la demande pour des logements à louer devrait se maintenir et mettre sous pression le taux d’inoccupation qui, en octobre 2018, se chiffrait à 2,3 % à l’échelle de la province, soit en deçà du taux d’équilibre de 3 %.

«Le taux d’inoccupation devrait rester bas dans la province puisque l’ajout de nouveaux logements aura de la difficulté à absorber l’entièreté de la demande supplémentaire», écrit-on dans le rapport de JLR.

Dans la même catégorie