/finance/homepage

Près des trois quarts des transactions se font désormais électroniquement

Agence QMI

Woman tapping credit card on payment terminal

Stock Adobe

Plus que jamais, les Canadiens troquent leurs billets de banque pour se rabattre sur les multiples modes de paiement électroniques qui leur sont offerts, a constaté Paiements Canada dans son étude annuelle sur les méthodes de paiements.

En 2018, pas moins de 21,1 milliards de transactions ont été effectuées au pays, totalisant un montant de 9,9 billions $ canadiens. De ce nombre, 73 % ont été effectués à l'aide d'un moyen électronique, incluant les paiements par carte de débit ou de crédit et les virements électroniques, tandis que seulement 21 % ont été effectués en espèces.

De plus, le montant moyen des opérations a augmenté de 22 % en cinq ans, pour passer à 468 $.

«De nombreux catalyseurs accélèrent la transformation de l’écosystème des paiements du Canada. L’évolution des technologies et les innovations dans le secteur changent la donne, tout comme la demande des consommateurs et des entreprises pour des paiements sans contact, rapides et sécuritaires, a déclaré Cyrielle Chiron, chef de la recherche de la prospective stratégique à Paiements Canada. Ces cinq dernières années, nous avons observé une transition remarquable des paiements papier aux paiements numériques.»

Ainsi, l’étude indique qu’en 2018, près de 35 % des Canadiens ont utilisé un appareil mobile comme méthode régulière de paiement et qu’ils ont effectué en moyenne quatre opérations par mois au moyen d’applications.

Le volume des paiements sans contact a pour sa part augmenté de 30 % par rapport à 2017-2018.

Alors que les Canadiens ont autant utilisé leurs cartes de crédit (29 %) que leurs cartes de débit (28 %) en 2018, le volume de paiements par cartes de crédit a lui augmenté de 52 % en cinq ans. Paiements Canada note que le Canada est le deuxième pays au monde pour ce qui est du nombre d’utilisations d’une carte de crédit par habitant, juste après la Corée du Sud.

Concernant les paiements par chèque et en espèces, l’étude indique qu’ils ne représentent que 3 % du volume total des paiements en 2018, ce qui représente une diminution de 29 % au cours des cinq dernières années. Et c’est au Québec et en Saskatchewan où les chèques restent le plus populaires. Les Québécois utilisent avant tout les chèques pour payer leurs loyers. En effet, 26 % d’entre eux affirment qu’ils «n’ont pas d’autres choix».

L’étude souligne également qu’à l’échelle nationale, l’année 2018 a vu le passage presque complet des chèques papier aux chèques électroniques: 70 % des chèques sont encaissés par voie électronique sous forme d’image.